Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 03 27Article 501529

Actualités Régionales of Friday, 27 March 2020

Source: 237online.com

Coronavirus: transports en commun interdits à Bafoussam

Les élus locaux entendent user de mesures coercitives pour faire respecter les mesures édictées pour lutter contre le Corona Virus.


Les interdictions et recommandations formulées par les des trois arrondissements de la ville de Bafoussam et du maire de la ville éponyme partent d’un constat. Les études invoquées soutiennent qu’une personne infectée contamine trois autres en 5 jours. Au bout de trente jours la chaîne de contamination est portée à 420 personnes. Dans le même temps, les statistiques évoquées par les maires de la ville de Bafoussam concluent qu’en réduisant les contacts de moitié une personne infectée contaminera probablement une autre et, au bout de 30 jours, seulement 15 personnes seront infectées. Si les contacts sont réduits de 75%, une personne infectée contaminerait moins de trois personnes en 30 jours.

Sur la base de ces chiffres, le maire de la ville de Bafoussam, Roger Tafam et ses collègues demandent aux populations de suivre scrupuleusement les mesures prescrites par le gouvernement. Au plan local, l’une des mesures martelée par les maires de la ville de Bafoussam aux populations est d’éviter d’emprunter les transports en commun «y compris les moto taxis». De même que les édiles interdissent les attroupements et demandent aux parents de garder leurs enfants à la maison.

Monnaie électronique
Au cours de la conférence de presse organisée le 23 mars 2020 à la salle des fêtes de la Communauté urbaine de Bafoussam, les maires ont interpellé les commerçants de la ville sur la nécessité de respecter les mesures prises par le ministre du commerce. Des mesures qui prescrivent l’ouverture des espaces marchands entre 7 et 16 heures. Mais aussi leur nettoyage systématique avant l’ouverture et lors de la fermeture. Dans les faits, les maires de la ville de Bafoussam envisagent l’usage unique de la monnaie électronique. Une mesure déjà applicable aux associations et aux tontines.

Dans le sillage des mesures prescrites par le gouvernement, les autorités municipales de la ville de Bafoussam réitèrent aux agences de voyage la nécessité de stopper les déplacements urbains et interurbains «non extrêmement nécessaires». Dans la ville de Bafoussam, il est désormais interdit de vendre le pain et les autres denrées alimentaires en bordure de la route sur les étals de fortune. De même qu’il est prescrit aux boulangeries le port obligatoire des gants et des masques.


Les édictions des maires de la ville de Bafoussam prévoient des mesures de sensibilisation ainsi que des sanctions. C’est dans cette optique que les élus locaux entendent s’adjoindre l’aide des forces de maintien de l’ordre pour sillonner la ville et faire respecter les règles prescrites.

«Les maires s’engagent à sanctionner sévèrement et conformément à la loi tous les contrevenants à toutes les mesures prises par le gouvernement et les municipalités.» De même que les différentes municipalités s’engagent à installer des points de lavage des mains dans les lieux publics ainsi que la désinfection des marchés. Des mesures dont l’applicabilité reste attendue.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter