Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 03 31Article 502183

General News of Tuesday, 31 March 2020

Source: Cameroon Info

Coronavirus: ' le cas de Douala nous fait peur'

Le ministre de la santé publique est très inquiet de la situation sanitaire de la ville de Douala où des personnes mises en quarantaine ont pris le large avec le risque de propager le coronavirus dans des communautés.
Sur les 142 cas de contamination au coronavirus que compte le Cameroun à ce jour, 97 sont à Yaoundé et 40 à Douala. Mais, la capitale économique pourrait bientôt passer en tête du classement ou du moins voir sa courbe de personnes contaminées grimper, parce qu’un bon nombre de passagers du fameux Air France du 17 mars 2020, ont usé de leur influence ou de la corruption pour se déloger de l’hôtel où ils étaient placés en confinement pour un temps bien déterminé.

Le fait que ces fuyards se cachent en famille ou vaquent normalement à leurs occupations, est un gros danger pour leurs concitoyens, selon le ministre de la santé publique

«Le cas de la Région du Littoral nous fait peur, parce que beaucoup de passagers qui sont arrivés à Douala, la plupart de ces passagers ont rompu la quarantaine. Donc, ils se trouvent en réalité dans la communauté. Nous parlions aujourd’hui de six décès, mais en réalité sur ceux qui sont arrivés pour pouvoir suivre le protocole de nos formations sanitaires, il n’y a qu’un seul qui est mort. Les 5 autres n’ont pas fait un recours tout de suite à nos services. Et c’est pour cela que la situation de Douala nous fait un peu peur » a expliqué le membre du gouvernement sur le plateau du journal 20h30 de la télévision CRTV, édition du 30 mars 2020 où il était reçu en qualité d’invité.

Ce dernier invite les fuyards à se présenter spontanément pour des tests de dépistage de covid-19. Parallèlement à cet appel, le ministre Manaouda Malachie annonce une campagne de recherche active et précoce des cas dans la ville de Douala par un testing généralisé.

« Nous allons commencer un testing avec des agents de santé communautaire, ensuite l’analyse des échantillons se fera désormais aussi dans un laboratoire à l’hôpital Laquintinie. On fera donc les tests sur place, tout ne montera plus au Centre pasteur comme c’est le cas maintenant » a indiqué le patron de la santé publique.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter