Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 24Article 575362

Health News of Wednesday, 24 February 2021

Source: Le Messager

Coronavirus : le Cameroun se prépare au pire

Le ministre de la Santé publique s’est réuni le 22 février dernier avec d’autres acteurs de la santé publique au Centre de coordination des opérations d’urgence de santé publique (Ccoup) en vue d’anticiper sur l’incident au Covid-19 au cas où la situation s’aggrave.


Au soir du 18 février 2021, la situation épidémiologique dressée par le ministre de la Santé publique indiquait que le Cameroun compte 33 749 cas positifs ; 31 362 guéris ; 523 décès ; 2 200 cas actifs dont 158 en Upec et 38 sous oxygène soit 93% du taux de guérison, 1,5% du taux de létalité, 1,6% du taux de sévérité et 5% du taux d’occupation des lits. Considérant que les chiffres vont croissant, Manaouda Malachie a fait deux tweets le 21 février dernier pour appeler les camerounais à plus de responsabilité. « S’il est vrai que le Cameroun a déjà son plan de déploiement et de vaccination contre le Covid, il est bon de noter que la meilleure protection demeure la prévention. La situation peut dégénérer à tout moment. Respectons les gestes barrières et portons nos masques. Prenons garde ! », a-t-il indiqué dans son premier tweet et de lancer un appel dans le second à tous ceux qui continuent de spéculer à « noter que la situation du Covid peut à tout moment s’empirer du fait de nos comportements. Nous passons du taux d’occupation des lits de 0,5% à 5%. L’heure est au respect des mesures barrières et au port du masque, en attendant le vaccin ».

Ne voulant pas prendre de risque puisque les messages de sensibilisation tombent visiblement dans les oreilles des sourds puisque les camerounais dans leur grande majorité ne respectent plus les gestes barrières et au regard de la remontée des chiffres liés aux taux de positivité et de décès dus au nouveau coronavirus dans notre pays, le ministre de la Santé Publique a tenu le 22 février dernier au Centre de coordination des opérations d’urgences de santé publique (Ccousp) une réunion, à l’effet de mener une réflexion efficiente en vue d’anticiper sur la gestion de l’incident au Covid-19 d’une part, et trouver en urgence les voies et moyens pour stopper la transmission du virus au sein de nos communautés d’autre part. Dans la présentation de la situation épidémiologique faite par la section Planning du Ccousp, l’attention du Chef de département a été appelée sur la problématique du rendu des résultats. Sur ce point, Manaouda Malachie a prescrit plus de célérité afin que les résultats des tests soient rendus sous 24h. Sous ce rapport, il a été porté à l’attention du ministre et du secrétaire d’Etat en charge des épidémies et des pandémies, le besoin de renforcer les laboratoires en ressources humaines.


Résolutions
Il est à noter ici qu’au total, 09 régions sur 10 sont couvertes en laboratoires pour une distribution de 17 laboratoires fonctionnels. Bien plus, il a été décidé de la mise en place d’un dispositif de sécurisation des résultats des tests, au regard de quelques fraudes observées il y a quelques jours à Douala pour ne citer que ce cas. Outre les proches collaborateurs du ministre, prenaient également part à cette réunion, le secrétaire d’Etat à la santé publique, le secrétaire général du Minsanté, le représentant résident de l’Oms, le délégué régional de la santé publique du Centre, l’administrateur du Laboratoire national de santé publique, la présidente du Conseil scientifique, ainsi que la représentante du Centre de contrôle et de surveillance des maladies (Cdc) et le Directeur General de la Cename. Les résolutions restent attendues pour gérer la pandémie si la situation sanitaire va de mal en pis au pays.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter