Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 03 30Article 502141

General News of Monday, 30 March 2020

Source: www.camerounweb.com

Coronavirus : l’université de Ngaoundere met en danger la vie de ses étudiants

Alors que l’arrêt des activités académiques est devenue la règle dans les universités du Cameroun pour éviter la propagation du virus Covid-19, l’université de Ngaoundere expose ses étudiants en les obligeant à se rendre sur le campus pour se soumettre à des évaluations. Dépassés, les étudiants crient leur ras-le-bol.

Camerounweb vous propose l’intégralité du message des étudiants de Ngaoundere

L'Université de Ngaoundere vient encore de démontrer son mépris de la réglementation en vigueur. En effet, la Faculté des Sciences de l'éducation vient de programmer des évaluations pour le jeudi prochain. Évaluation qui se tiendront en présence physique des étudiants, de plus en ville ( Ngaoundere, lycée de Sabongari ), alors que les étudiants résident dans la zone universitaire de Dang et sont appelés à rester chez eux .

De fait pour s'y rendre, ils devront emprunter un taxi à 300 f pour arrêter arriver en ville, et de là prendre la moto( taxi) à 250 f . Soit 1000 fcfa de dépense en ces moments ou l'argent est devenu rare du fait de l'inflation du prix des produits alimentaires sur le marché.


De plus le risque de contamination du fait des contacts multiples qui surviendraient lors de ces déplacements laisse à réfléchir sur l'inconscience de notre administration.

On se demande si les instructions du premier ministre et la circulaire du Ministre d'État, ministre de l'enseignement Supérieur ne suffisent pas à l'administration de l'université de Ngaoundere que pouvons nous faire d'autre. Sommes dans la cour du Roi pétau ???
Les examens débuteront le Jeudi 2 avril 2020
Nous sommes dépassés, aidez nous svp

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter