Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 11Article 519652

Regional News of Thursday, 11 June 2020

Source: agencecamerounpresse.com

Coronavirus : des internats ferment leurs portes à Yaoundé


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Dans la capitale du Cameroun, des internats et établissements scolaires qui hébergent des élèves s’arriment à la lutte contre la Covid-19. Ils viennent de renvoyer leurs locataires en famille. Cas pratique, le Collège La Retraite de Yaoundé où il règne le 08 juin dernier un air de vacance.

L’internat du collège Stoll d’Akono logé au sein du Collège La retraite a fermé ses portes. C’est la résultante d’une décision signée par l’archevêque métropolitain de Yaoundé, Mgr Jean Mbarga dans le cadre de la croisade contre la pandémie de Covid-19.

Selon les explications du principal de l’école, père Clément Nkodo Manga, « on a accueilli les élèves qui auraient un parent à Yaoundé. On les encadre et ils ne payent absolument rien. Par ailleurs, dans l’archidiocèse, nous avons un petit séminaire et comme tous sont internes, nous les avons délogés d’Akono pour les recaser au collège Mgr Jean Zoa ».

Pour cette fin d’année scolaire, l’établissement accueille une quarantaine d’élèves admis en classes d’examen faisant un effectif total de 1 500 candidats aux examens officiels, gonflant ainsi les chiffres dans les salles de classe. Le nombre de 24 élèves au maximum par salle de classe devient difficile à respecter dans un tel contexte.

« On ne pouvait pas uniquement avoir 24 élèves dans de grandes salles. Nous avons adressé une lettre officielle à qui de droit afin de lui faire comprendre qu’avec l’arrivée de nouveaux élèves nous mettrons 24 à 40 par classe la plus grande avec 46 enfants », précise en outre le principal.

Scénario presque similaire se laisse découvrir au Collège François-Xavier Vogt qui accueille dans son établissement les pensionnaires du Collège Saint Joseph de Messa Mvele. A en croire les éclairages du père Nkodo Manga, les élèves de nationalité étrangères (gabonaise et centrafricaine) qui n’ont pas pu rallier leurs différentes familles suivent normalement les cours dans ces internats sous un encadrement rigoureux.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter