Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 07Article 503779

General News of Tuesday, 7 April 2020

Source: Cameroon Info

Coronavirus: cette inquiétude du ministre Tchuinte à prendre au sérieux

A côté des transmissions locales et des voyageurs porteurs de la pandémie du coronavirus, les autorités camerounaises ont doivent éviter que la maladie passe par les chauves-souris. Cette inquiétude que partage la ministre de la Recherche est très pertinente, mais elle est toujours mal comprise par les compatriotes.

Face à la presse le 23 mars 2020, la ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MINRESI) avait appelé à faire attention à la chauve-souris, considérée par les scientifiques comme le point de départ du Coronavirus.

«Une étude menée au CREMER (Le Centre de Recherche sur les Maladies Emergentes et Réémergences) sur les chauves-souris frugivores, montrent qu’elles consomment en commun avec l’homme plusieurs espèces de fruits: mangues, avocats, noix de palme etc. mettant en évidence un risque élevé de transmission du virus, des chauves-souris à l’homme», avait-elle déclaré, soulignant que la seule ville de Yaoundé compte 500 000 chauves-souris.

Ces propos ont valu à la ministre des railleries sur la toile; certains s’étonnant de cette sortie médiatique alors que le virus se propage au Cameroun à un rythme inquiétant.

Des moqueries qui n’ont pas altéré la position du MINRESI. «Je crois que tous ceux qui parlaient de ça, n’avaient lu aucun journal scientifique», a-t-elle déclaré en signe de réponse, dans une interview accordée au journaliste Jean Bruno Tagne.

Tout au contraire, la ministre a insisté sur le fait que le Cameroun doit intégrer la menace liée à la chauve-souris dans le combat contre le COVID-19.

«Ce que je disais, c’est que si par mal chance, le virus passe par la chauve-souris, nous sommes tous morts. Parce qu’on a près de 500 000 chauves-souris», a déclaré Madeleine Tchuinte.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter