Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 10Article 504637

General News of Friday, 10 April 2020

Source: koaci.com

Coronavirus au Cameroun: voici l'état des lieux qui inquiète l'OMS

Depuis le 6 mars 2020, le nouveau Coronavirus ou Corvid-19 est confirmé au Cameroun. La maladie a progressé. Au jeudi 9 avril, le Cameroun qui est entré dans le top 5 des pays africains les plus contaminés, compte officiellement 803 cas confirmés. 12 décès (1,5% de taux de létalité). 61 cas de guérisons (7,60%).

Sur l’ensemble des cas confirmés, 49 "seulement" sont en hospitalisation (6,10%) et 17 cas sont sous oxygène (2,11%). 5 des 10 régions sont impactées (Centre, Littoral, Ouest, Sud et Sud-Ouest).

Les autorités sanitaires expliquent la forte progression des chiffres par le testing massif. 1499 agents de santé ont été déployés sur le terrain pour les opérations de Testing. Ces tests ont démarré par Douala où des dizaines de voyageurs en provenance des pays à risques se sont volatilisés.

Selon le ministre de la santé publique, dans le cadre de l’opération de dépistage massif, 80 366 ménages ont été visités et sensibilisés à Douala à ce jour. 198 640 personnes y ont été évaluées avec 85,2% du taux d’acceptation contre 14,8% de refus.

Jeudi, le ministre de la santé publique annonçait 2313 personnes à prélever. Le nombre de cas confirmés pourrait augmenter ce vendredi soir.
L’opération fait-il savoir a pour but d’isoler " précocement " les positifs du reste.


- Riposte

Les autorités ont décentralisé les centres de dépistage de Corvid-19 pour intensifier la recherche « active » des cas.

De nouveaux laboratoires sont désormais opérationnels à Douala (Littoral) et Garoua (Nord). Ces laboratoires peuvent désormais effectuer des tests dans les villes où ils sont logés et les régions environnantes.
'Le but est de désengorger le Centre pasteur de Yaoundé et accélérer le processus de dépistage', précise Manaouda Malachie le ministre de la santé publique.

Dans le cadre de sa riposte le gouvernement camerounais a pris une série de mesures le 17 mars dernier dont la fermeture des établissements scolaires de divers ordres (de l’école maternelle à l’enseignement supérieur) et des frontières terrestres, maritimes et aériennes. L’entrée des produits de consommation courante n’est pas interdite.

Yaoundé a préconisé la fermeture des bars, snacks, restaurants dès 18 heures locales (17 heures GMT).


- Les rassemblements de plus de 50 personnes ont été interdits.

Jeudi, le gouvernement a durci les mesures. A partir du lundi 13 avril, le port du masque de protection sera obligatoire dans les espaces publics sous peine de sanction.

Dans ce pays d’Afrique noire où la pandémie progresse, le chef de l’Etat a prescrit la création d’un fonds spécial de solidarité en faveur des victimes de la pandémie et ordonné la production de la chloroquine.

Ce pays de près de 25 millions d’habitants est dans le besoin urgent d’au moins 5000 comprimés de chloroquine et 15 millions de masques de protection hygiénique par mois.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter