Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 20Article 514267

General News of Wednesday, 20 May 2020

Source: lebledparle.com

Coronavirus: Biya ne sait rien à propos du remède de Mgr Kleda


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Alors que Mgr Kleda annonce avoir guéri un peu plus de neuf cents personnes avec sa décoction, les Camerounais dans leur immense majorité s’attendaient à ce que Paul Biya consacre quelques lignes de son discours à cette solution présentée comme «?miracle?» au virus par le prélat. Mais… hélas ! Cela n’a pas été le cas.

Le discours tant attendu du président de la République depuis l’apparition du coronavirus au Cameroun a été prononcé. À son temps. Il intervient le 19 mai, veille de la célébration de la fête nationale de l’Unité. Son contenu, rivé sur la crise sanitaire actuelle, laisse voir quelques omissions (volontaire??) au moment où le monde entier recherche des solutions pour éradiquer le virus.

Malgré les efforts déployés par la médecine traditionnelle camerounaise pour contribuer à la lutte contre le coronavirus, le chef de l’État, dans son exceptionnelle adresse à la nation consacrée à la pandémie, n’en a pas fait mention. Il encourage plutôt le port du masque et le respect des mesures barrières. Des conseils qui certes, restent salutaires sur la forme.

Dans son adresse, l’homme du 6 novembre de façon exquise fait savoir qu’il n’existe pas encore un traitement à la maladie qu’il soit endogène ou exogène. Loin d’un discours panafricaniste, Paul Biya estime que la meilleure solution viendrait de l’occident : «?Dès qu’un traitement sera disponible, le nécessaire sera fait pour le mettre à la disposition de nos concitoyens…?», formule-t-il, signalant qu’il encourage les efforts endogènes et que si ces derniers parvenaient à produire un traitement, ils recevront l’accompagne du gouvernement.

Une position qui ignore pour ainsi dire, les efforts déjà fournis par le président malgache, et même ceux de Mgr Kleda et Cie au Cameroun.

Depuis la survenue de pandémie du Covid-19, certains acteurs politiques et activistes de la société civile se sont levé pour exiger une sortie publique du chef de l’État. Confiné, le locataire d’Etoudi ne s’est pas prononcé laissant ainsi émerger les rumeurs sur sa «?mort?».

Une étude diachronique de la vie politique camerounaise démontre que depuis son accession à la magistrature suprême, c’est la deuxième fois que le chef de l’État Paul Biya s’adresse à la nation à la veille de la célébration de la fête nationale de l’Unité. La première fois remonte au 19 mai 2001.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter