Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 11 01Article 475116

General News of Friday, 1 November 2019

Source: Actu Cameroun

Coopération avec la Guinée: Paul Motaze en mission commando à Malabo

Porteur d’un pli fermé du président Paul Biya, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, a été reçu, le 29 octobre 2019?, au palais présidentiel de la Guinée équatoriale par le chef de l’État Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, qui était de retour à Malabo après son périple européen.

Officiellement, il a été question du renforcement des relations de coopération, d’amitié et même de famille qui existent entre les deux pays frères d’Afrique centrale. Mieux, Obiang Nguema et l’envoyé spécial du chef de l’État camerounais auront évoqué le Traité de bon voisinage signé entre les deux pays en 1980 et l’Accord portant création de la Commission mixte permanente de sécurité transfrontalière et le règlement intérieur du Comité de suivi des questions consulaires conclu en 2012.

Depuis plus de deux semaines, la frontière de la Guinée équatoriale avec le Cameroun est fermée depuis le 11 octobre 2019, la veille de la fête de l’indépendance du pays voisin. Il se dit que la Guinée équatoriale ferme généralement ses frontières à l’occasion des fêtes, pour les rouvrir un ou deux jours après les solennités. Malheureusement, rien ne passe et l’arrêt des échanges entre les deux pays agacerait certains habitants, des deux côtés, notamment les commerçants dont les recettes journalières diminueraient considérablement. Étant donné que la zone frontalière de la Guinée équatoriale, du Cameroun et du Gabon, appelée zone des trois frontières, est une plaque tournante des échanges commerciaux et de trafics.

C’est depuis fin 2017 que Malabo surveille essentiellement cette frontière où une trentaine d’hommes armés avaient été arrêtés, accusés d’avoir tenté un coup d’État contre le président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. En juillet 2019, des militaires camerounais ont également accusé la Guinée équatoriale d’avoir commencé à construire un mur à cette frontière, en empiétant sur le territoire camerounais. Peu de temps après, le chef de l’État équato-gui-néen avait dépêché à Yaoundé, au courant du mois d’août 2019, son ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Simeon Oyono Esono Angue, pour démentircette information.

Vivement que les gouvernements camerounais et équato-guinéen s’asseyent autour d’une même table pour, s’il y a des problèmes, pour trouver des solutions par des moyens pacifiques, notamment en ce qui concerne la libre circulation des personnes et des biens. C’était certainement la mission qui a été assignée à Louis Paul Motaze, envisager la réouverture de la frontière terrestre entre le Cameroun et la Guinée équatoriale.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter