Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 14Article 608017

Actualités of Wednesday, 14 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Contre la BAS : voici comment Paul Biya et sa suite sont gardés

Voici comment Paul Biya et sa suite sont gardés Voici comment Paul Biya et sa suite sont gardés

• Le séjour de Paul Biya en Suisse risque d’être troublé

• Le président de la République prend toutes les dispositions nécessaires

• La Brigade Anti-sardinards revoit sa stratégie


Les multiples camionnettes de police stationnées tout autour de l’hôtel Intercontinental où logent Paul Biya et sa suite n’ont pas empêché une poignée de manifestants anglophones d’assiéger le site. Selon les informations rapportées par le journal suisse Le Temps, Paul Biya a pris les mesures nécessaires afin de s’assurer que son « court séjour privé » ne soit perturbé. En plus de la police fédérale suisse, le chef d’Etat camerounais s’est attaché les compétences des services de renseignements. Ces derniers en tenue civile, jonchent les couloirs de l’hôtel. Paul Biya peut également compter sur sa garde rapprochée. Contrairement aux premières informations véhiculées, le chef de l’Etat s’est déplacé avec ses hommes de main.

«Lundi en fin de matinée, les accès au cinq-étoiles, qui a récemment accueilli le président américain Joe Biden avant sa rencontre avec son homologue russe Vladimir Poutine, étaient protégés par plusieurs camionnettes de la police genevoise. Les agents étaient lourdement armés. Dans le hall, quelques gardes du corps camerounais tuaient le temps sur leur portable, avec à leurs côtés des agents en civil suisses», rapporte le journal.

Le plan de la BAS

Une gigantesque manifestation de la BAS aura lieu ce samedi 17 juillet à Genève en Suisse. Cette manifestation vise à protester contre Paul Biya actuellement en visite dans la confédération helvétique. La BAS à travers cette manifestation souhaite aussi protester contre l’hôtel Intercontinental qui accueille Paul Biya à chaque visite dans le pays.

Dans un communiqué publié ce 13 juillet, la brigade anti-sardinards a donné les détails de cette manifestation que craignent les pro Biya.

Voici l’intégralité du communiqué

La diaspora camerounaise résistante prépare des manifestations massives à Genève contre le dictateur Paul Biya de la République du Cameroun

Deux ans après avoir été chassé de Suisse par la même diaspora, le dictateur et Génocidaire de 88 ans, Monsieur Paul Biya, est de retour à Genève. Au pouvoir sans partage depuis 39 ans, il a conduit le Cameroun vers l'impasse à coups d'élections truquées, des détournements massifs de la Fortune publique, les violations diverses des droits de l'homme avec à la clé une guerre sanglante qu'il impose à son peuple depuis bientôt 05 ans.

Après avoir fait un prêt bancaire pour financer les Euros bonds et hypothéquer le devenir des camerounais, qui par ailleurs sont déjà pauvres et très endettés ( PPE), il revient une nouvelle fois gaspiller des millions d'euros de l'argent du contribuable camerounais, profiter du luxe de l'Hôtel Intercontinental de Genève (ICHG), tout en laissant derrière lui plus de 10.000 morts, victimes des guerres vicieuses en cours dont le génocide anglophone, dans 3 régions du pays. Son gouvernement et lui-même font actuellement l'objet d'accusations de détournemment de 274€ millions d'euros de fonds du FMI (Anti-Covid 19), d'arrestations des milliers de prisonniers politiques torturés. L'hôte de marque de la confédération Suisse, monsieur Paul Biya, n'est autre que ce despote qui, au mépris du DIALOGUE INCLUSIF sans cesse reclamé par ses compatriotes, nargue son peuple par son silence arrogant depuis 02 années. Les acteurs de la Médiation Suisse le savent très bien.

Le mercredi 14 juillet 2021, la diaspora camerounaise donnera une conférence de presse à 10h à la Rue des Rois , 1204 Genève , puis s’en suivra une grande manifestation le samedi 17 juillet 2021 devant l'Hôtel Intercontinental de Genève (ICHG), pour protester contre le soutien indéfectible et immoral de ce dictateur meurtrier par le gouvernement suisse et l'ICHG.

Au cours de ses 39 ans de règne, Paul Biya aura passé 05 ans de loisirs cumulés à l'étranger, principalement à l'ICHG où il occupe les derniers étages entiers au prix de plus de 50.000 euros par nuit, tandis que le la majorité de ses concitoyens vit avec moins de 02 euros par jour, sans eau potable, sans électricité, sans hôpitaux, sans écoles, sans routes ni emplois et logements de qualité.

Nous exigeons une fois de plus, que la Confédération suisse et ICHG cessent immédiatement toute collaboration avec ce tyran; qu'elle s'abstienne de le légitimer en l'accueillant dans ce pays qui est censé être un phare de lumière et justice.
Nous exigeons également que la Confédération suisse adopte un Décret interdisant au dictateur Biya, et à jamais de fouler son sol et qu'elle gèle ses comptes bancaires, confisque ses biens, tous mal- acquis avec l'argent volé au peuple camerounais.

La diaspora camerounaise résistante est constituée d'un groupe éclectique d'individus militants et organisations dont le but est d'apporter un changement de régime, la liberté, la justice, la paix et la prospérité au Cameroun, en exigeant la démission immédiate du dictateur Paul Biya, ou en le renversant par d'autres moyens.

Fait à Genève le 13 juillet 2021.

La Cellule de communication"

Rejoignez notre newsletter!