Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 12Article 534019

General News of Wednesday, 12 August 2020

Source: Actu Cameroun

Conseil supérieur de la magistrature: la réaction salée de Penda Ekoka envers Biya et ses magistrats

Coordonnateur du mouvement AGIR, et allié de Maurice Kamto il jette un regard critique sur la justice camerounaise après la réunion du Conseil supérieur de la magistrature le 10 août 2020 au palais de l’Unité.

Après la réunion du Conseil supérieur de la magistrature, Christian Penda Ekoka, dit tout son ras-le-bol. Dans une sortie ce mardi 11 août 2020 sur son compte Twitter, il ironise la dernière rencontre d’Etoudi. «Assises du Conseil Supérieur de la Magistrature, un acte ordinaire de gestion qui prend des allures de lancement réussi d’engin spatial sur la planète Mars. On s’en réjouit, on célèbre un leadership éculé et sans perspectives, qui plonge le pays dans les abysses», mentionne Penda Ekoka.

Dans la suite de son texte, il fait le procès de la justice camerounaise. «Un État de droit en lambeaux et une justice déshumanisée, caractérisée par de longues incarcérations sans procès équitable, des morts dans des conditions atroces, Wazizi et autres, des jugements sommaires suivis d’exécutions et autres massacres, des lenteurs de procédures… Vamoulke, Mota, Paul Chouta, Siewe et la liste est longue», décrit l’ancien conseiller économique de Paul Biya.

Magistrats et avocats

L’économiste allié de Maurice Kamto, estime que l’institution judiciaire au Cameroun est très moribonde. Selon lui, cette justice a été décriée et identifiée dans différents rapports internationaux, comme Business monitor international, Doing business, Mo Brahim et World economic. L’homme politique conclut que cette justice est dissuasive des investissements, néfaste pour la croissance et nuisible pour la démocratie

Ce n’est pas la première fois que l’on fait le procès de la justice camerounaise, on la tance parfois de plusieurs maux. Notamment le manque de moyens, la lenteur et la corruption. Dans ce contexte, rares sont ceux qui font totalement confiance à l’institution judiciaire. Montrés du doigt, magistrats et avocats se plaignent également.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter