Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 08Article 565877

General News of Friday, 8 January 2021

Source: www.camerounweb.com

Conseil constitutionnel : Clément Atangana attaque violemment Maurice Kamto

Commentant le discours du président de la République Paul Biya, le président du Conseil constitutionnel Clément Atangana a été sans pitié avec Maurice Kamto. Il fait allusion au président du MRC en prétendant que ce dernier « manque de culture politique appropriée ». CamerounWeb vous propose l’intégralité de l’article du Journal Mutations.


L'adresse du chef de l'Etat à la nation du 31 décembre dernier a été suivie avec beaucoup d'intérêt et d'attention. Dans les strates politiques, plusieurs personnalités se sont exercées à des commentaires et analyses du discours de Paul Biya, jugé riche et profond. C'est le cas, par exemple du président du Conseil constitutionnel, Clément Atangana. L'ancien président de la chambre administrative de la cour suprême a fait une analyse brève, mais substantielle du discours relativement à l'état de la nation. D'abord, la situation sanitaire délicate que traverse le pays ainsi que la situation sociopolitique. " (...) Malgré cette insécurité sanitaire, le gouvernement s'est quand même appesanti sur des actions tendant essentiellement sur le développement du pays pour le bien-être des populations. Et tout cela va avec pour fondements la culture de la démocratie", réagit Clément Atangana, pour qui la démocratie camerounaise est jeune, certes, "mais présente beaucoup de succès". Comme Paul Biya, s'agissant de Maurice Kamto et partisans, le magistrat hors hiérarchie ne manque de déplorer l'attitude de certains citoyens qui, selon lui, " se prétendent acteurs et leaders politiques sans fondements réels d'une culture politique appropriée".

"Le chef de l'Etat, dans son adresse à la nation regrette cependant que tout le monde ne veuille pas le suivre. Surtout certains candidats qui croient que l'on accède aux responsabilités par la rue, ou par les médias et les réseaux sociaux"; commente-il.


Clément Atangana termine son analyse en se réjouissant de quelques succès politiques engrangés par Paul Biya, notamment sur le plan électoral. "Le président de la République a donné quelques exemples de succès depuis sa réélection en 2018. Il a évoqué que les élections législatives, municipales, sénatoriales et régionales ont pu se dérouler sans anicroche. Enfin de compte, il a félicité le peuple camerounais pour sa maturité", conclut le président du Conseil constitutionnel du Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter