Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 03Article 539311

General News of Thursday, 3 September 2020

Source: Cameroon Info

Conflit foncier dans la Vallée du Ntem: Eyebe Ayissi justifie la suspension de Neo Industry S.A

Dans une interview accordée au quotidien Le Messager édition du 3 septembre 2020, le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières revient sur la suspension de la procédure d’expropriation de plusieurs hectares de terres en faveur de Neo Industry SA, une entreprise de droit privé.

Le gouvernement camerounais a décidé, ces dernières semaines, de suspendre certaines attributions de titres fonciers notamment dans la Vallée du Ntem, région du Sud. Selon le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières, cette décision se justifie par le fait que «les suspensions d’immatriculation font partie de la panoplie des mesures prises en vue d’assurer une meilleure protection du patrimoine national. Ces mesures de suspension ne concernent pas que la Vallée du Ntem, mais divers autres départements sur toute l’étendue du territoire national», précise le ministre Eyebe Ayissi dans les colonnes du journal Le Messager en kiosque ce 3 septembre 2020.

C’est le 14 aout 2020 que le ministre des Domaines a décidé de suspendre la procédure d’expropriation de 66 340 hectares de terres en faveur de Neo Industry S.A dans la Vallée du Ntem. Et pourtant, les autres entités impliquées dans ce conflit foncier n’ont pas été inquiétées.

«Aucune mesure d’expropriation des terres n’a été engagée dans le cadre de l’affaire à laquelle vous faites allusion. L’Etat a plutôt incorporé dans son domaine privé les superficies mentionnées et cette procédure a été conduite dans les règles de l’art, de la déclaration d’utilité publique à l’entame de la procédure, à l’édiction du décret d’incorporation et d’indemnisation du Premier ministre, Chef du gouvernement, puis l’établissement des titres fonciers au profit de l’Etat sur les parcelles ainsi incorporées», soutient le membre du gouvernement.

Selon les explications du MINDCAF, «Neo Industry S.A a obtenu un bail emphytéotique provisoire sur environ 24000 hectares de terres et il était normal que celui-ci soit suspendu en vue de bien réévaluer la situation, à partir du moment où des remous sociaux ont émergé. Quant aux autres entités auxquelles vous faites allusion, il ne me semble pas que des attributions de terres, soit en bail, soit par d’autres voies, aient été effectuées au profit d’une autre entité que NeoInsdustry S.A dans cette zone. Le MINDCAF ne dispose pas d’informations à ce sujet », peut-on lire.

pour prévenir d’éventuels conflits fonciers au Cameroun, «le ministre des Domaines, du cadastre et des affaires foncières, que je suis présentement, se veut rassurant en ce qui concerne l’avenir du foncier dans notre pays, à la faveur de la conjonction des mesures de régulation et d’assainissement que nous prenons sur divers plans du cap que nous avons mis sur l’optimisation de la gestion et de la valorisation du patrimoine foncier national et des bénéfices escomptés de l’ensemble des reformes que nous mettons en œuvre sous la Haute conduite de Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement en exécution de la politique définie et de très Hautes Directives données par Monsieur le Président de la République, Son Excellence Paul Biya, en attendant l’aboutissement de l’important chantier de la réforme foncière en cours», indique le ministre Eyebe Ayissi.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter