Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 17Article 614098

Actualités of Tuesday, 17 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Conditions d'une secte: voici pourquoi l'homme s'est suicidé devant sa fille

La police a ouvert une enquête pour élucider cette mystérieuse mort La police a ouvert une enquête pour élucider cette mystérieuse mort

• Les voisins de Vidal Bodo ne croient pas qu'il s'est suicidé de lui-même

• Les proches de la victime estiment qu'il a parlé d'une secte et leurs conditions quelques jours avant sa mort

• Le drame s'est produit au petit matin de ce dimanche 15 août 2021 à Yaoundé



L'annonce de sa tragique mort le 15 août dernier a secoué l'opinion camerounaise. La question "qu'est ce qui a poussé le père de famille, Vidal Bodo, ingénieur agronome en service à l'IRAD à se suicider en se tranchant la gorge, les mains et le ventre devant sa fille de 10 ans"?, ne cesse de tarauder l'esprit des Camerounais. Les confrères de Griote.tv sont allés à la rencontre des voisins et des proches de la victime qui ont relaté ses derniers instants.

Le voisinage se dit surpris par la mort de monsieur Vidal Bodo qui était un homme calme, posé et gentil. " C’était quelqu’un de très gentil, il disait bonjour à tout le monde et son sourire laissait transparaître sa bonne humeur", "Non, il n’a pas pu se donner la mort, cet homme n’aurait pas pu se suicider, c’est bizarre tout ça", clament ses voisins.

Mais les confidences des proches de Vidal Bodo ont donné un autre tournant à l'affaire. De leurs témoignages ressortent les soupçons de pratiques mystiques. Ils ont révélé que le jeune homme s'était troublé par quelque chose les jours précédents sa mort. La victime s'était confiée à un de ses collaborateurs sur son mal être. "Il m’a dit qu’il allait mal, très mal. Je sentais bien qu’il voulait en dire plus mais rien, il n’est pas allé plus loin … je ne sais pas ce qui l’a emmené jusqu’au suicide mais à mon avis, c’est une histoire de secte ou de conditions", a déclaré son collaborateur sous l'anonymat à Griote.Tv. "Vous-même vous ne voyez pas que c’est louche ? Un gars qui n’a jamais eu de problème avec sa femme depuis qu’il est dans le quartier…en plus, il a un travail, se tue ?", a déclaré un autre.

Vidal Bodo aurait tenté d'entrer dans une organisation de secte qui lui ont posé des conditions qu'il n'aurait pas supporté. Il n'est pas le seul dans ce cas. Avant sa mort, déclare un de ses proches, il a donné le nom d'un de ses amis médecins. "Il paraît qu’avant de mourir, il a prévenu qu’à sa mort, on devait contacter un de ses amis médecins. L’ami a été contacté et depuis ce coup de fil, lui aussi est entre la vie et la mort", relate un autre proche.

Depuis le drame, dame Bodo et ses deux enfants ont quitté leur maison pour des besoins d’enquête. Entre temps, la police qui continue ses investigations refuse de donner plus d’informations, respect de l’éthique oblige. La police a poursuit son enquête enfin d’élucider cette mystérieuse mort.



Retour sur les faits produits ce fameux dimanche 15 août


C’est une véritable tragédie qu’a vécu cette petite famille au petit matin de ce dimanche 15 août 2021. Le nommé Vidal BODO, ingénieur agronome en service à l'Institut de Recherche Agricole pour le Développement «IRAD» de Nkolbisson et propriétaire d'un secrétariat et vente emporté s'est donné la mort en se tranchant la gorge, les mains et le ventre, devant sa femme et ses enfants.

Selon le magazine « Écho Santé », qui a rapporté l’information, d'après son épouse, l’homme s'est subitement réveillé dans la nuit pour se diriger à la douche où il passera plusieurs minutes avant de se diriger dans la chambre conjugale et fermera la porte derrière lui. Inquiètes, son épouse et sa fille aînée demandent à Vidal d'ouvrir la porte. Lorsqu'elle s'ouvre, Vidal apparaît avec un poignard et menace de tuer sa famille.

L'épouse appellera à l'aide en vain avant de se rendre au commissariat du 7ème arrondissement situé non loin leur domicile. C’est à son retour, elle découvre l'horreur.

Pour l’heure, l’on ignore les raisons qui ont poussé ce père de famille à se donner la mort. Sa dépouille a été déposée dans une morgue de la ville de Yaoundé.

Rejoignez notre newsletter!