Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 31Article 564923

General News of Thursday, 31 December 2020

Source: Actu Cameroun

Comment va-t-on financer la retraite à 60 ans au Cameroun?

Le questionnement est du Dr Louis Marie Kakdeu, dans cette analyse, l’économiste pose un regard critique sur le dernier décret de Paul Biya, le président de la République du Cameroun, où, il harmonise l’âge de départ à la retraite dans notre pays.


Suivre l’intégralité de l’analyse de cet expert dans les lignes suivantes.

Lorsque les mesures politiques sont déconnectées de la réalité économique du pays, l’on va droit au mur. Entre 2018 et 2020, le Cameroun a perdu environ 500 milliards de FCFA dans son budget (de 5000 à 4500 milliards) et c’est le moment que choisissent les autorités politiques pour augmenter les charges de l’Etat au lieu d’encourager les fonctionnaires à partir et à se faire une deuxième vie dans la libre entreprise.

On ne peut pas vouloir maintenir des citoyens dans la précarité totale et l’obligation de corruption pour survivre (fonction publique) alors que l’argent et la dignité existent dans l’entrepreneuriat privé. Il faut donc encourager les fonctionnaires à partir le plus rapidement possible! Anyway!



Question: Où va-t-on prendre l’argent pour financer ces charges? 5 pistes seulement. (1) On peut compter sur la croissance économique. Or, le taux de croissance est négatif dans l’essentiel des pays même si le Cameroun déclare 1,1% en 2020. A noter que même les 4500 milliards de budget en 2021 sont basés sur une hypothétique croissance de 3% en période de Covid-19. Ce n’est pas gagner.

(2) Une autre piste est l’amélioration de la gouvernance sauf que dans la loi de finances 2021, ils ont reconduits des lignes superflues que nous avions dénoncées en 2020 dans notre rapport sur le budget notamment ce qui permet de faire des séminaires et autres ateliers à Kribi pour plus de 516 milliards de FCFA. En clair, au regard de la loi des finances 2021, le train de vie de l’Etat ne baissera pas et l’on n’a pris aucune mesure spéciale pour lutter contre la corruption. Par conséquent, il y aura toujours mauvaise gouvernance en 2021.

(3) Une seconde piste est l’exploitation de nouveaux gisements de mines sauf que le budget 2021 ne prévoit aucune entrée spéciale issue des mines. (4) Aussi, il y a la piste de l’augmentation des impôts dans un contexte où les recettes douanières vont continuer à baisser. En clair, il faudra augmenter les impôts pour payer le salaire des fonctionnaires et agents de l’Etat qui seront appelés à travailler 5 ans de plus. En d’autres termes, dans un contexte où 90% des activités économiques sont dans l’informel et échappent aux impôts, l’Etat devra augmenter la pression fiscale sur le peu d’entrepreneurs qui acceptent de déclarer leurs impôts (moins de 10%).

En l’état, la pression fiscale est déjà de 57% selon le Gicam et le Cameroun est classé sur cet indicateur 181ème pays sur 190 évalués par le Doing Business. C’est-à-dire que le Cameroun fait partie des 10 derniers pays du monde à être fiscalement attractif. Cela signifie en français facile que le pays fait partie des derniers pays attractifs au monde et donc, à attirer des Investissements directs étrangers (IDE).

(5) Enfin, il n’existe plus que la piste de l’endettement si le pays ne veut pas augmenter les impôts. En clair, il faut briser le principe de l’équilibre budgétaire et du « frein à l’endettement ». Le pays opterait donc dans ce cas d’endetter les générations futures pour financer le bien-être des fonctionnaires actuels, ce qui est incompréhensible et injuste dans la mesure où l’on fait payer des innocents qui n’ont pas demandé à naître des parents qui veulent vivre au-dessus de leurs moyens. En clair, une mesure politique pertinente est bien celle qui s’accompagne d’un plan de financement viable.

Et donc, lorsque nous critiquons le régime Biya, il s’agit dans le fond en réalité de ce modèle de gouvernance non-viable. C’est un mode de pilotage à vue. Un vrai égarement! Il convient de rompre avec ce système pour adopter un modèle économique plus responsable.

Dr Louis Marie Kakdeu

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter