Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 31Article 584941

General News of Wednesday, 31 March 2021

Source: Actu Cameroun

Comment l'indisponibilité des tests plombe la lutte contre la Covid-19 au Cameroun

Selon des informations de sources concordantes, des passagers ayant atterri à l’aéroport international de Douala dans l’après-midi du vendredi 26 mars 2021 n’ont pas pu faire de test à l’aéroport comme le veut le protocole en vigueur au Cameroun pour carence de kit de test Covid.

L’information a fait le tour de la toile vendredi dernier après midi et toute la journée du samedi 27 mars 2021-Au sein du ministère de la santé publique qui se bat comme un petit diable dans un bénitier pour limiter la propagation de cette maladie au Cameroun, on n’en revenait pas. Manaouda Malachie a dû passer des coups de téléphone pour savoir ce qui se passait à Douala, et même tenter de démentir l’information.

La délégation rwandaise arrivée au Cameroun ce vendredi 26 mars 2021 pour préparer la rencontre comptant pour la sixième journée des éliminatoires de la Can 2022 qui se joue au Cameroun à partir de janvier 2022, n’a pas fait de test Covid à l’aéroport international de Douala comme l’exige la réglementation. Elle a violé un protocole de santé mis sur pied par le ministère de la Santé Publique pour protéger l’ensemble du triangle national de cette pandémie qui paralyse le monde entier.

Selon Nana paul Sabin, journaliste à radio et. télévision équinoxe qui a lancé l’alerte si., sa page Facebook le samedi 27 mars 2021 en ces termes: «aéroport de Douala. Débarquement d’un vol. Pénurie de kits tests covid. Tout le monde passe. Ils sont au quartier sans test». Tous les passagers à bord de l’avion ayant transporté la délégation rwandaise au Cameroun vendredi dernier sont sortis de l’aéroport sans avoir fait de test Covid. Une situation non seulement incompréhensible, mais surtout préjudiciable à la santé de tous les camerounais. Surtout en ce moment où la pandémie a repris droit de cité. Et terrorise le monde entier et le Cameroun avec.

En fait, selon des informations en provenance de l’aéroport international de Douala et particulièrement de certaines sources proches de l’équipe médicale chargée de tester tous les passagers en partance ou débarquant à l’aéroport International de Douala, «les kits étaient finis au moment où cet avion, conduisant la délégation rwandaise est arrivé. Ces derniers ne pouvaient par conséquent pas les retenir au sein de l’aéroport. Ils ont laissé tous ceux qui débarquaient partir. A leur place vous vouliez qu’ils fassent quoi ? Qu’ils testent les passagers avec les l’aéroport international de Douala joint au téléphone devant l’étonnement du reporter ? Les joueurs de l’équipe rwandaise ont regagné leurs hôtels tandis que les autres passagers ont regagné leurs domiciles dans un état de santé incertain.

S’il est facile pour le ministère de la santé publique via ses démembrements de retrouver la délégation rwandaise à qui on devra faire des tests Covid, surtout que c’est important avant le match contre le Cameroun, il faut reconnaître que ce sera difficile de retrouver les autres passagers, même avec le manifeste de vol.

Comme durant la première phase du Covid, le ministère de la santé publique pourra tout simplement compter sur leur sens de responsabilité pour se protéger et protéger leur entourage. «Le Covid-19 est toujours là, ne baissons pas les bras. Respectons les mesures barrières et portons nos masques en sortant de chez nous. Protégeons nous, protégeons nos familles et protégeons les autres, en vue de continuer à construire notre cher et beau pays le Cameroun», a écrit ce dernier sur sa page tweeter le dimanche 28 mars 2021 dernier. Un appel à vigilance qui concerne tous les camerounais compte tenu du fait que le taux de contamination de la covid 19 est en net augmentation au Cameroun de même que le taux de mortalité.

Carence de test

Si l’absence de tests Covid à l’aéroport international de Douala à l’arrivée de la délégation Rwandaise a fait grand bruit, il y a lieu de reconnaître que ce n’est pas la première fois. La rupture des tests covid sont souvent récurrentes dans les centres de dépistage et de prise en charge de cette maladie. Les hommes d’affaires, les voyageurs, sont souvent nombreux à dénoncer cette situation qui freine la lutte contre la pandémie et l’épanouissement de leurs affaires.

«Monsieur le Ministre, nous n’arrivons pas à voyager parce qu’à ce jour, le Laboratoire national de Santé publique (LNSP) qui est le seul laboratoire fonctionnel, n’arrive pas à mettre les résultats de test à la disposition des patients à l’issue de 24h. Il n’y a pas de réponse ni par WhatsApp ni par la plateforme » se plaint Anicet Assembe NNeme sur le compte Twitter du ministre de la santé. Celui qui dénonce outre la carence des kits pour le test et les retards de publication des résultats après test, invite le ministre de la santé Publique et son équipe à plus de célérité dans le traitement. «Faite ce qui est de droit pour nous les usagers qui nous retrouvons au n-ième test parce que le laboratoire n’arrive pas à tenir les délais», poursuit-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter