Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 06 08Article 601057

General News of Tuesday, 8 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Comment Jean Louis Essame Oyono déshérite des familles à Sangmelima

Les faits datent d’il y a un peu moins de 10 ans Les faits datent d’il y a un peu moins de 10 ans

Jean Louis Essame Oyono a arraché le terrain appartenant à la famille Meyong Gustave

La famille Meyong Gustave l’accuse d’avoir corrompu la justice avec l’appui de l’ancien ministre Edgard Alain Mebe Ngo

La famille entend revendiquer son patrimoine jusqu’à ce qu’elle obtient justice

Les faits datent d’il y a un peu moins de 10 ans. La famille Meyong Gustave du clan Bingou Bi Yekombo et bien d’autres issues de l’immigration habite le petit village Bingou depuis plus de 300 ans. Tout allait normalement la cohabitation était parfaite entre les autochtones et les populations venues pour la plupart de Ndonkol dans l’arrondissement de Meyomessala. Viens alors le jour où Jean Louis Essame Oyono natif de la localité décide de chasser ceux qu’il considère comme des envahisseurs. « On avait aucun problème. Jusqu’au matin où Jean Louis Essame Oyono est venu nous dire de rentrer à Ndonkol. Il disait que c’est sa mère qui avait cédé le terrain à notre grand-mère. Une histoire montée de toute pièces, car ce sont nos arrières grands parents qui ont immigré à Bingou. Moi j’ai plus de 50 ans et je n’ai presque pas connu la génération de ceux des nôtres qui se sont déportés à Bingou », raconte une victime de la famille. Qui ajoute « nous dire aujourd’hui de retourner à Ndonkol après plus de 300 ans, c’est nous envoyer dans la rue ». Face à ce projet jugé malencontreux par les populations, Jean Louis Essame Oyono va rencontrer l’opposition de plusieurs patriarches du village qui lui demandait de renoncer à ce projet qui trahit l’alliance scellée entre les ancêtres.

Le soutien d’Edgard Mebe Ngo

Au moment où le village se concertait encore pour bloquer ce projet, Jean Louis Essame Oyono va trouver un allié fort. Il s’agit d’Edgard Alain Mebe Ngo, ministre délégué à la présidence de la République chargé de la défense lors des faits. Avec cet allié, ils vont réussir, selon les victimes à corrompre les autorités administratives et chargées des affaires foncières à Sangmelima. Jean Louis Essame Oyono va engager une procédure d’immatriculation d’un terrain appartenant à plusieurs familles et principalement à la famille Meyong Gustave. Il va réussir à corrompre quelques individus au village, leur promettant mont et merveilles. Ceux-ci iront témoigner en sa faveur, mais finiront par se brouiller avec Essama Oyono. Des descentes pour le bornage se feront sans la présence des riverains, en violation flagrante de la loi. Dans la foulée Jean Louis Essame Oyono fera arrêter le représentant de la famille Gustave Meyong, un certain Meyong Jocelyn. Il sera jeté en prison sans autre forme de procès. Malgré les jérémiades des familles riveraines, le terrain sera finalement titré au nom de Jean Louis Essame Oyono. « Aujourd’hui, nous n’avons même pas où construire au village ou faire un champ », déplore une des victimes.
Les familles déshéritées entendent ester en justice pour demander l’annulation de ce titre foncier.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter