Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 31Article 585220

Health News of Wednesday, 31 March 2021

Source: santeplusmag.com

Combien de temps faut-il pour tomber enceinte après un rapport s3xuel ?

Certaines femmes rêvent du jour où elles pourront enfin tomber enceinte et porter pendant quelques mois leur futur bébé. Pour augmenter leurs chances de concevoir, elles vont parfois jusqu’à faire l’amour plusieurs fois par jour en espérant atteindre leur objectif. Mais la réalité fait que la grossesse planifiée ne se déclenche pas toujours immédiatement. Combien de temps après un rapport sexuel pourriez-vous être enceinte ? On vous dit tout.

De nombreux couples s’imaginent qu’une fois que la décision d’avoir un bébé a été prise, la grossesse se manifestera quelques semaines plus tard. Les femmes prennent alors le temps d’analyser leur cycle hormonal et de définir leur date d’ovulation pour maximiser leurs chances de tomber enceinte. Mais parfois, elles se rendent compte que leur désir d’enfant n’est pas facile à assouvir malgré la fréquence de leurs rapports sexuels et que la patience est de rigueur. Dans cet article, nous vous révélons le délai moyen entre le rapport sexuel et la conception d’un enfant.

Le temps moyen pour réussir à tomber enceinte

Chaque corps est différent et plusieurs facteurs peuvent entrer en compte pour définir le temps d’attente nécessaire avant le déclenchement d’une grossesse. Mais lorsqu’après plusieurs tentatives, les femmes ont du mal à tomber enceinte, elles peuvent se confronter à des doutes, des interrogations et des craintes par milliers. D’après des estimations de l’Institut national d’études démographiques (Ined) cité par Femme Actuelle, le temps moyen pour concevoir un bébé serait de sept mois. L’Institut révèle que près de 97% des couples arrivent à avoir un enfant au bout d’une année d’essai. En sus, les chercheurs ont découvert des différences en matière de fertilité. Parmi les couples évalués, 25% aboutissent à une grossesse dès le cycle qui suit l’arrêt de la contraception. 60% d’entre eux atteignent leur objectif au bout de six mois d’essai et 75% y arrivent dans un délai de neuf mois. Pour autant, les différences entre les individus en matière de fertilité restent importantes.

Quelle est la meilleure période pour concevoir un bébé ?

Comme l’explique Léa Marchal, sage-femme, la période d’ovulation est favorable à la conception d’un enfant. En effet, c’est durant cette période que la fécondation, qui représente la rencontre entre un spermatozoïde et un ovule, est possible. Ainsi, nombreuses sont celles qui savent reconnaître les signes qui accompagnent leur période d’ovulation et notent cette date sur leur calendrier pour être sûres de s’en souvenir. Généralement, cette date durant laquelle un ovule est expulsé par un des ovaires se situe environ 14 jours après le premier jour des règles. Toutefois, Léa Marchal explique que les cycles menstruels féminins n’ont pas tous la même durée et sont parfois irréguliers, d’où la difficulté pour certaines de connaître leur période d’ovulation. Lorsque le cycle menstruel est de 28 jours, la meilleure période pour tomber enceinte est comprise entre le 8ème et le 15ème jour après le premier jour des règles. Durant cette période, vous pouvez vous adonner régulièrement aux joies du sexe pour maximiser vos chances de devenir maman. Par ailleurs, il faut savoir que l’ovule n’a une durée de vie que de 12 à 24 heures. En sus, les spermatozoïdes prennent du temps pour parcourir le col de l’utérus avant d’atteindre les trompes de Fallope où ils peuvent rencontrer un ovule. Les spermatozoïdes peuvent survivre jusqu’à 5 jours à l’intérieur du système reproducteur féminin. De ce fait, la femme ne tombe pas forcément enceinte le jour où elle a des relations sexuelles. Sa grossesse peut être enclenchée le lendemain ou même quelques jours plus tard. Si des symptômes inhabituels surviennent, elle ne doit pas hésiter à réaliser un test de grossesse et à en parler à son gynécologue.

Comment se déroule la nidation ?

Lorsqu’a lieu la fécondation d’un ovule et d’un spermatozoïde survient une étape clé que l’on appelle la nidation. Cette dernière permet alors au placenta de se développer et d’alimenter le fœtus. D’après Adrien Gaudineau, gynécologue-obstétricien, la nidation survient à partir du 7ème jour qui suit la fécondation. L’œuf qui vient d’être fécondé s’implante alors dans la cavité utérine et le placenta se forme pour favoriser l’échange des nutriments nécessaires à l’embryon. Quand la nidation se produit, les symptômes de la grossesse se manifestent chez la future mère.

Quels sont les premiers signes de grossesse ?

Bien que chaque femme soit unique et présente des symptômes spécifiques durant sa grossesse, on estime que certains signes sont fréquents en début de grossesse. Le Dr Christelle Charvet, gynécologue cite notamment :

• L’absence de règles

Le premier signe à identifier est l’absence des règles. Si votre cycle est généralement régulier, un retard peut laisser penser à une éventuelle grossesse. Toutefois, certaines femmes enceintes font l’expérience de ce que l’on appelle les règles anniversaires. Elles saignent légèrement à la date habituelle de leurs règles mais la durée des menstruations n’est que d’une à deux journées.

• Les nausées

Les nausées se manifestent environ 4 à 6 semaines après les dernières règles. Le bouleversement hormonal induit par la grossesse cause parfois une perte d’appétit et des reflux acides. Mais pour une femme, une bonne hygiène de vie et une alimentation équilibrée et fractionnée sont vivement recommandées pour réduire les nausées.

• La fatigue

Durant le premier et le troisième trimestre de la grossesse, la femme peut ressentir un épuisement physique et psychologique. En sus, cette fatigue excessive peut s’accompagner de troubles du sommeil difficiles à supporter.

• Les pertes de mémoire

Si vous avez l’impression d’oublier certaines tâches ou de ne plus parvenir à vous concentrer, c’est parfaitement normal. Ces oublis sont étroitement corrélés à la grossesse et ne dureront pas après la naissance du bébé.

• Les suées nocturnes

En raison du bouleversement des hormones, les femmes enceintes peuvent subir des bouffées de chaleur très gênantes, notamment durant la nuit.

• La salivation excessive

L’hypersalivation survient surtout lors du premier trimestre. Parfois, la femme produit deux fois plus de salive durant cette période et peut avoir la langue épaisse et les joues gonflées.

• Les hémorroïdes

La grossesse peut engendrer une constipation qui se complique. Des petites boules internes ou externes se forment à l’intérieur de l’anus et provoquent des douleurs plus ou moins aiguës.

• Un besoin fréquent d’uriner

Les femmes enceintes ont souvent des envies fréquentes d’uriner. Ces besoins irrépressibles sont particulièrement gênants durant la nuit.

• Un gonflement et une sensibilité au niveau des seins

En se préparant à l’allaitement, la poitrine prend du volume et devient très sensible au toucher.

• Une hyperémotivité

Durant la grossesse, les changements hormonaux influencent l’humeur et peuvent engendrer une sensibilité excessive.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter