Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 19Article 574402

General News of Friday, 19 February 2021

Source: cameroonintelligencereport.com

Colère des ex-combattants ambaboys: voici l'enveloppe du gouvernement pour les calmer

Les ex combattants ambaboys Les ex combattants ambaboys

À la demande du Premier ministre, chef du gouvernement, une délégation a quitté Yaoundé pour apaiser les combattants séparatistes repentants mécontents logés au Centre national de désarmement, démobilisation et réintégration, NDDR, à Bamenda.

L'envoyée du Premier ministre, Gillette Nkwain Ngam, a atterri à Bamenda mercredi 17 février 2021, accompagnée de représentants d'autres départements ministériels.

L'équipe était porteuse d'une enveloppe financière de 4 millions de FCFA pour les ex-combattants. 3 millions de FCFA ont été remis aux ex-combattants pour assurer leur bien-être tandis que 1 million de FCFA a été remis au directeur du DDR Bamenda, Sixtus Gabsa pour l'établissement des cartes d'identité des anciens combattants d'Ambazonia.

Lorsque les ex-combattants ont défilé au bureau du gouverneur régional du Nord-Ouest le lundi 15 février 2021, c'était pour rappeler au gouvernement ses «promesses non tenues».

«Amba doit obéir au gouvernement… si vous voulez me tuer, allez-y. Mais je ne m'enfuirai jamais de ce pays », ont chanté les ex-combattants en agitant le drapeau camerounais alors qu'ils marchaient vers le bureau du gouverneur.

Les anciens combattants ont déclaré au gouverneur Lele Lafrique Tchoffo Deben Adolphe que le gouvernement n'avait pas encore tenu certaines des promesses alléchantes qui leur avaient fait abandonner leurs armes.

En plus de demander au gouvernement d'améliorer leurs conditions de vie, les manifestants ont demandé qu'on leur remette des cartes d'identité.



Ils ont également demandé au gouvernement de leur verser une allocation qui leur permettrait de subvenir à certains de leurs besoins quotidiens.

«Nous voulons également que le gouvernement publie un calendrier clair pour ceux qui ont été désarmés. Nous devons savoir combien de temps nous devons rester dans le centre DDR avant de pouvoir être réintégrés dans la société. Certains d’entre nous sont ici depuis trop longtemps », a déclaré l’un des ex-combattants.

Le gouverneur Lele Lafrique Tchoffo Deben Adolphe a demandé aux manifestants de mettre leurs revendications par écrit. Il a promis de leur rendre visite dans leur centre mercredi.

Après une brève réunion avec le Gouverneur et une séance de travail avec les ex-combattants, l'équipe de Yaoundé a donné l'assurance que des plans sont en cours de finalisation pour réintégrer certains des combattants désarmés et rendre la vie plus belle dans les centres de désarmement.

Le gouvernement affirme qu'après leur réintégration dans la société, les ex-combattants auront non seulement des emplois, mais ils seront également des créateurs d'emplois.

Les ex-combattants ont remis un document écrit contenant leurs revendications au gouverneur qui à son tour l'a remis à la délégation de Yaoundé pour l'appréciation de la hiérarchie.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter