Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 31Article 564911

General News of Thursday, 31 December 2020

Source: muntunews.com

Christophe Guilhou, président de la République camerounaise malgré lui

Christophe Guilhou (Ambassadeur de France au Cameroun) rencontre le président du pays, Paul Biya. L’Ambassadeur français fut en 2020 l'un des diplomates les plus controversés au Cameroun.

Régulièrement pris à partie par des camerounais, ses actions tournées en dérision sur la toile, l’Ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou, bloque systématiquement des Camerounais sur son compte Twitter. Mais qu’est ce qui pousse un diplomate étranger à une démarche aussi belliqueuse ?

Qui est Christophe Guilhou ?

Christophe Guilhou est depuis 2019 Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de France au Cameroun.

Mais avant le Cameroun, il fut dans divers autres pays tels que : les Émirats Arabe Unis, la Syrie, la Suisse, les États-Unis et Djibouti, pays dans lequel il occupa, pour la première fois, les fonctions d’Ambassadeur.

Le Cameroun est donc pour ce diplomate le deuxième pays dans lequel il officie entant qu’Ambassadeur de France. Il remplace à ce poste Gilles Thibault.

Son accueil au Cameroun

Christophe Guilhou a eu un accueil plutôt neutre au Cameroun. La presse, traitant de sa prise de fonction, s’était limitée à relater son parcours et à relever le fait qu’il quittait Djibouti pour le Cameroun.

Mais on avait surtout vu en lui un homme discret. Et sur ce point, certains iront le comparer à son prédécesseur, Gilles Thibault qui fut régulièrement mis en cause par des camerounais pour des actes présumés de corruption morale vis-à-vis de certains cadres du principal parti d’opposition, le MRC.

Toutefois, aucun élément factuel prouvant ces allégations n’a jamais été rendu public. Mais l’on s’accorda à attester à Christophe Guilhou, le nouveau venu, la qualité d’être un homme discret, une qualité qui semblerait avoir manqué à son prédécesseur. Ce fut ainsi un accueil, en effet, neutre, bienveillant à certains égards, que Christophe Guilhou reçu au Cameroun.

Christophe Guilhou

La « vacance de la Présidence de la République »

Au début de la crise liée au coronavirus au Cameroun, le président camerounais, depuis déjà 38 ans au pouvoir, n’avait pas daigné changer ses habitudes. Il ne fit aucune apparition publique, ni d’adresse à la Nation. Le Cameroun deviendra l’un des épicentres de la pandémie en Afrique.

Face à cette situation dangereuse, l’opposant Maurice Kamto juga necessaire de poser publiquement la question de la vacance du pouvoir présidentiel. Et le 15 avril 2020, il saisit le président et le bureau de l’Assemblée Nationale aux fins du constat de la vacance de la Présidence de la République. Une première dans ce pays dirigé de mains de fer depuis son accession à l’indépendance en 1960/61.

La déchirure

Le jeudi 16 avril 2020, la chaîne du service public camerounais, Crtv (Cameroon radio television), montrera des images particulièrement curieuses du palais présidentiel. Sur ces images, l’on pouvait voir l’Ambassadeur de France, Christophe Guilhou, en audience auprès du président camerounais.

On le verra ensuite s’adresser à la presse l’attendant à la sortie du palais. En substance, le diplomate parlera surtout de la santé du président « disparu ». Il affirmera avec insistance que ce dernier se porterait très bien.

Mais si le diplomate déclarera par ailleurs que cette visite ne fut rien d’autre qu’une simple routine, qu’une démarche tout à fait normale, s’inscrivant dans le cadre des relations bilatérales entre la France et le Cameroun, des camerounais dans divers réseaux sociaux se feront, quant à eux, une toute autre interprétation de cette « audience ».

Pour eux, cette audience n’aurait jamais eu lieu; l’Ambassadeur de France serait allé « tourner un film » au palais de l’unité. Tout aurait été orchestré afin de « court-circuiter » le processus de constatation de la vacance du pouvoir présidentiel, lancé un jour plus tôt par l’opposant Maurice Kamto.

Le 17 avril, un groupe d’activistes camerounaises appelé « Amazone France Officiel » lançera une pétition pour exiger la « Démission de l’Ambassadeur français au Cameroun, Mr. Christophe Guilhou ».

Le samedi 18 avril, un autre groupe appelé « Diaspora Responsable Cameroun » fera de même, et lancera une pétition parallèle « Pour le départ immédiat de l’Ambassadeur Christophe Guilhou du Cameroun ».

« Le président de la République » Christophe Guilhou

Mais l’Ambassadeur de France ne se limitera pas à cette sortie, à cette « audience » au palais de l’Unité. Plusieurs de ses sorties par la suite auront un caractère plutôt présidentiel, ce qui ne fera qu’amplifier la polémique sur la « vacance du pouvoir ».

Et l’on reprochera désormais à Christophe Guilhou de faire le « proconsul », le « président par intérim de la République du Cameroun », conformément à des accords secrets qui existeraient entre la France et le Cameroun.

« Christophe Guilhou, président de la République, porte-parole du gouvernement », dira un camerounais sur la toile. Un autre affirmera : « Christophe Guilhou est le nouveau président du Cameroun, c’est ça le gré à gré ».

On pourra lire un autre dire : « Que pensez-vous de la gestion de Christophe guilhou en tant que président intérimaire de la république du Cameroun? » Le célèbre rappeur camerounais, Valséro déclarera quant à lui : « Votre président c’est Christophe Guilhou. »

Pourtant accueilli au Cameroun avec bienveillance, Christophe Guilhou fut en 2020, l’un des diplomates français les plus controversés dans le pays d’Afrique centrale. Son nom fut le plus évoqué en public. Il fut le plus critiqué.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter