Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 27Article 620347

Politique of Monday, 27 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Chienlit au Rdpc : le mysticisme s’invite dans la guerre fratricide

Image des poules sacrifiées Image des poules sacrifiées

• Des pratiques mystiques ont été faites dans section Ndé Nord dans le cadre des élections

• De poules sacrifiées devant le siège du parti et la mairie

• Le parti quasiment au bord de l’implosion


Depuis quelques semaines, les militants et cadre du Rassemblement démocratique du peuple camerounais ( Rdpc) se livrent une guerre sans merci pour le contrôle des organes au niveau des sections. La bataille est rude au point où certains prédisent d’ailleurs l’apocalypse pour le parti présidentiel. Les frères d’une même famille ne se font pas de cadeau. L’on assiste à des scènes invraisemblables dans la majorité des départements. Des incendies d’édifices par ici, des bagarres généralisées par-là, sans occulter les menaces et intimidations diverses. Mais apparemment, tous les moyens pour parvenir à s’imposer lors de ces élections. Le mysticisme également. Si parfois les pratiques occultes sont invisibles, ailleurs d’autres ne s’en cache plus.

La section Ndé Nord (région de l’Ouest Cameroun) du Rassemblement démocratique du peuple camerounais n’est pas épargnée par la vague de violence et d’incompréhension qui secoue le parti. Hier alors que le vote devrait avoir lieu, entre la ministre de l’Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, au maire de la ville de Bangangté, Éric Aimé Niat, les militants ont été stupéfaits par une découverte peu ordinaire.
En effet, des poulets tués et sacrifiés ainsi que plusieurs fétiches, ont été retrouvés devant la maison du parti de Bangangté, ainsi que devant la mairie.

Selon des informations les têtes et pattes de poulets étaient répartis entre la marie, la maison du parti, ainsi que devant une radio locale.
S’il est difficile de déterminer les auteurs de cette pratique occulte et d’un autre âge, il faut reconnaître que ce processus de renouvellement des organes au sein du parti de Paul Biya aura montré que la plaie est profonde. Le parti est pratiquement au bord de l’implosion. Si après les incendie, les armes et autres forme de menace, ce sont les rites sacrificiels qui s’invitent dans la bataille, alors là, il y a lieu de se poser des questions.

Rejoignez notre newsletter!