Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 10Article 578722

General News of Wednesday, 10 March 2021

Source: camer.be/actucameroun.com

Chassement du gouvernement : le sort de Henri Eyebe Ayissi définitivement scellé

Les dernières nouvelles ne sont pas bonnes au sujet de Henri Eyebe Ayissi visé par plusieurs enquêtes commandées en haut lieu. Le limogeage du ministre des domaines du cadastre et des affaires foncières est un brûlant sujet d'actualité.

Selon nos informations, bien que ajourné pour des questions de politique intérieure et compte tenu de la conjoncture mondiale, un remaniement ministériel devrait intervenir en décembre 2021- le sort de Henri Eyebe Ayissi serait, rapportent nos sources, définitivement scellé.

Une éjection programmée

Le président de la République ordonne que toutes les ventes ou attributions relevant du domaine privé de l’Etat, quelle que soit la superficie concernée, soient désormais préalablement revêtues de son très haut accord formel.
Le président de la République, Paul Biya, tape du poing sur la table. Dans une correspondance adressée au ministre des Domaines et des affaires foncières, Henry Eyebe Ayissi, répercutant les instructions du chef de l’Etat, le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République (Sg/Pr), Ferdinand Ngoh Ngoh, demande à Eyebe Ayissi d’arrêter de vendre les terrains de l’Etat.

« J’ai l’honneur de vous répercuter ses très hautes instructions, demandant que toutes les ventes ou attributions relevant du domaine privé de l’Etat, quelle que soit la superficie concernée, soient désormais préalablement revêtues de son très haut accord formel, sous peine de nullité ». Lit-on dans la correspondance qui a fuité sur les réseaux sociaux.

Les instructions du Chef de l’Etat interviennent à un moment où la gestion du domaine privé de l’Etat est devenue une véritable préoccupation. Le ministre des domaines et des affaires foncières, Henry Eyebe Ayissi était de plus en plus critiqué pour sa gestion du patrimoine foncier de l’Etat. En plus d’être accusé de brader les ressources pour se faire un peu plus d’argent.


Une villa acquise auprès de la CNPS
Le 24 août 2020, le ministre Henri Eyebe Ayissi, a été induit en erreur, en décidant d’annuler le titre foncier du directeur du Cabinet civil, d’une villa acquise auprès de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS). Une situation qui connaitra par ailleurs un revirement, puis que Samuel Mvondo Ayolo sera rétabli dans ses droits, par l’intermédiaire de la CNPS qui aura bénéficié d’une mutation du titre foncier.

Une fois notifié de la décision du ministre des Domaines, le conseil du directeur du Cabinet civil va saisir le ministre Henri Eyebe Ayissi, en produisant un dossier détaillé avec des éléments qui avaient été volontairement soustraits du dossier.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter