Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 29Article 545050

General News of Tuesday, 29 September 2020

Source: www.camerounweb.com

Chassement de Biya : le rétropédalage spectaculaire de Maurice Kamto

Alors que les Camerounais s’attendaient au départ de Paul Biya par la rue après l’appel du MRC et ses alliés, Maurice Kamto vient de faire un rétropédalage en indiquant que l’alternance politique aura lieu au Cameroun uniquement par la voie des urnes.


Le 24 août 2020, le président du MRC annonçait dans une déclaration, une campagne d’appel au départ de Paul Biya si ce dernier tentait d’organiser les élections régionales sans la réforme consensuelle de code électoral et la résolution de la crise anglophone.


« Aussi, j’annonce que toute convocation du corps électoral par le gouvernement illégal et illégitime de Yaoundé, avant la prise en compte et une mise en application effective des deux exigences rappelées ci-dessus, emportera AUTOMATIQUEMENT lancement d’une gigantesque campagne nationale d’APPEL AU DÉPART PUR ET SIMPLE DE M. PAUL BIYA DU POUVOIR, sans qu’il y ait besoin d’attendre une nouvelle communication à cet égard », déclarait Kamto.
Le 07 septembre, le porte-parole de Maurice Kamto, Bibou Nissack publiait sur sa page Facebook, un message d’appel à la révolution au Cameroun le 22 septembre. Les Camerounais venaient de connaitre la date de la campagne annoncée par le président du MRC.


« 22 Septembre 2020 / 22 September 2020 #CameroonRevolution #PaulBiyaDoitPartir », avait-il écrit.


Pour les Camerounais c’était clair ; le MRC a mis en branle un mouvement pour le départ de Paul Biya avant la fin de son mandat. Le mouvement Standup for Cameroon avait publié sur sa page Facebook « Discussion pour une collaboration en vue du Départ du Régime Biya et le début de la #TransitionPolitique pour le Cameroun », quelques heures après avoir rencontré Maurice Kamto.
Séquestré depuis le 21 septembre 2020 par une force mixte de la gendarmerie et la police nationale, le président du MRC a diffusé une vidéo depuis sa résidence dans laquelle il réitère que les élections sont la seule voie pour l’alternance politique au Cameroun.


« On prétend que je suis porteur d'un projet d'insurrection pour renverser les institutions alors que chacun sait que je suis parmi les dirigeants politiques dans cette république, celui qui a toujours proclamé son option permanente pour le changement dans la paix et par les urnes. Nous l'avons dit depuis 2012 et nous n'avons jamais changé de fusil d'épaule », a-t-il laissé entendre.
Les Camerounais auraient-ils mal compris le sens de la déclaration de Maurice Kamto du 24 août ?

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter