Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 06Article 612283

Actualités of Friday, 6 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Chômage : Cabral Libii dénonce ‘l’irresponsabilité et la méchanceté’ des ministres de Biya

Il dénonce l’irresponsabilité et la méchanceté du régime Biya Il dénonce l’irresponsabilité et la méchanceté du régime Biya

• Cabral Libii soutient les médecins qui réclament leur intégration

• Il dénonce l’irresponsabilité et la méchanceté du régime Biya

• Il est également contre l’augmentation des frais d’établissement du passeport


La manifestation du 02 août 2021 organisée par des centaines de médecins qui réclament leur intégration dans la fonction publique a écœuré le président du PCRN Cabral Libii. Sur son compte Twitter, le député dénonce avec un ton grave, la mauvaise gouvernance du régime de Pau Biya. «600 médecins abandonnés dans la rue quand nos hôpitaux manquent de tout. Associer l’irresponsabilité à la méchanceté est le nouvel exploit des gouvernants camerounais. L’alternance est une urgence! », a-t-il écrit.

En effet 700 médecins camerounais sont laissés sur les carreaux par l'Etat camerounais après de longues années d'études. Les médecins demandent au gouvernement d'appliquer simplement les textes qui régissent leur secteur d'activité.

«Nous voulons que le gouvernement applique ses textes. Aucune note à notre entrée à l’école de médecine ne suspendait l’intégration des médecins. Nous voulons qu’ils appliquent les textes selon lesquels, à la sortie de toutes les facultés de médecine étatiques, les lauréats doivent immédiatement intégrer la fonction publique et jusqu’à preuve du contraire », avait confié un manifestant aux confrères de Canal 2 International.

Contre l’augmentation du coût du timbre du passeport

L’information sur l'augmentation des frais de délivrance du passeport est contenue la nouvelle ordonnance modifiant la loi de finances 2021 signée le 7 juin par le président de la République.
« Le droit de timbre sur les passeports nationaux est fixé, à compter du 1er juillet 2021 ainsi qu’il suit : délivrance, renouvellement et prorogation des passeports ordinaires : 110 000 FCFA ; le reste sans changement », indique l’ordonnance présidentielle. Cette décision de l'exécutif camerounais passe mal au sein de l'opinion publique et provoque déjà des réactions dans la classe politique du pays.

La première vient du président nationale du Parti camerounais pour la réconciliation et nationale (PCRN), l'Hon Cabral Libii qui, dans une déclaration officielle, ne cache pas son amertume face à l'augmentation de près de 32% des frais de délivrance du passeport.

En effet, se fondant sur le nouveau programme d’ajustement soutenu par la Facilité de Crédit Elargie et le Mécanisme Elargi de Crédit signé par l'Etat du Cameroun et le Fond monétaire international (FMI), qui a entrainé le plafonnement des emprunts non-concessionnels à 750 milliards de FCFA, Cabral Libii estime que "l’agitation par ordonnances du Président de la République n’est donc qu’une parure qui masque « un mouvement sur place » ponctué d’acrobaties d’endettement pour essayer de sauver la face d’une économie placée en lente agonie par la gabegie et l’absence de choix stratégiques idoines."

Il précise que l'augmentation des frais de délivrance du passeport est une "initiative participe certainement d’une volonté légitime d’élargissement de l’assiette fiscale par une imposition accrue des revenus des personnes physiques". Cette augmentation est d'autant plus insoutenable, renchérit le député, lorsqu'on sait que "le pays tout entier est foudroyé par de fortes rumeurs de scandales financiers liés à la CAN et à la lutte contre le COVID, alimentés par la circulation de documents portant les sceaux de l’Etat et des membres du Gouvernement et contenant des informations effarantes au sujet desquelles ni le Gouvernement, ni la justice ne s’empressent d’apporter la moindre élucidatio

Rejoignez notre newsletter!