Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 05Article 606211

Politique of Monday, 5 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Ces militants du Rdpc victimes de l’ingratitude de Paul Biya

Ces militants qui ont tout donné pour ce parti politique. Ces militants qui ont tout donné pour ce parti politique.

Paul Biya a gracié certains militants du Rdpc suspendus depuis plusieurs mois.

Certains de ses défenseurs les plus acharnés ont été ignorés.

Le président a davantage divisé le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais selon certains avis.

La liste des militants qui n’ont pas bénéficié de la grâce que Paul Biya a accordés à ses partisans la semaine dernière est longue. Parmi eux, figurent entre autres Grégoire Mba Mba le sénateur du Sud; Charles Atangana Manda, chargé de mission du comité central du Rdpc dans la Mefou et Akono. ; Guy Emmanuel Sabikanda, maire de la ville de Kribi, suspendu pour 18 mois ; le journaliste Alex Mimbang, maire de Nguélémendouka, exclu pour 12 mois et l'ancien ministre Patrice Amba Salla, sanctionné pour une durée de 366 jours et Saint Eloi Bidoung, grand conseiller à la Communauté urbaine de Yaoundé. Pour certains cette décision démontre que Paul Biya a perdu le contrôle de son parti: « Cet acte isolé du président national du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais confirme sans qu’on ait besoin de le démontrer qu’il ne contrôle plus rien et qu’il est agi », regrette Saint Eloi Bidoung dans une interview qu’il a accordée à Camerounweb.com.

Les victimes

Les militants oubliés par la grâce de Paul Biya ont selon plusieurs avis la particularité d’avoir tous rendus de loyaux services au parti au pouvoir, ainsi que laisse croire Saint Eloi Bidoung . « Il a décapité le parti en ignorant dans sa décision de remettre dans leurs droits, les militants qui ont rendu de loyaux services au parti, en défendant les intérêts du président. Je pense aux militants comme Charlemagne Messanga Nyamnding, qui a par exemple été muté injustement dans une école qui ne l’avait pas recruté. Parce que ceux qui agissent dans l’ombre voulaient le museler. Je pense à Charles Atangana Manda qui a combattu de toutes ses forces pour défendre le Rdpc. Sans toutefois vouloir me prévaloir de mes propres turpitudes, je citerai moi-même qui i défendu le parti au moment il était en train de tomber entre les mains de l’opposition. Je pense au ministre Amba Salla qui à ses risques et périls a suffisamment puisé dans les caisses de l’Etat pour financer le parti dans le Nyong et Mfoumou. La liste de ces militants qui ont tout donné pour ce parti politique n’est pas exhaustive. Malheureusement ils ont été tous oublié par le président national», explique le grand conseiller à la communauté urbaine de Yaoundé.

Rejoignez notre newsletter!