Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 08Article 565772

General News of Friday, 8 January 2021

Source: dworaczek-bendome.org

Ces femmes qui ont marqué l'histoire du Cameroun

En 1970, Delphine Tsanga Tsogo est la première femme à faire partie d’un gouvernement camerounais, en tant que ministre adjoint de la santé publique, puis vice-ministre de la santé publique et assistance publique en 1972 et ministre des affaires sociales en 1975.

Elle est la première femme politique camerounaise ministre de plein exercice.

En 1964, elle a été élue Présidente nationale du Conseil des femmes du Cameroun.

En 1970, elle est nommée Ministre adjoint de la Santé Publique, puis, Vice-ministre de la santé publique en 1972 et enfin Ministre des Affaires sociales en 1975, un poste qu’elle occupera jusqu’en 1985.

De 1966 à 1986, elle a présidé de très nombreux comités internationaux (CIF, MULPOC, CEA, UNESCO, etc). Elle présida le Conseil d’administration de l’Institut international de recherche et de formation des Nations unies pour la promotion de la femme. Elle fut également présidente du Comité Régional Africain de Coordination pour l’Intégration des Femmes au Développement. Elle fut vie-présidente du Conseil international des femmes.

Delphine Tsanga est une des premières Africaines de l’époque contemporaine à avoir accédé aux plus hauts échelons du monde politique.

En 1996, elle s’est tournée vers les problèmes liés à l’environnement et à la valorisation des produits forestiers de son pays. Depuis le 7 mai 2011, elle a été nommée membre du Conseil électoral de Elecam (Elections Cameroon), l’organe chargé de l’organisation des élections au Cameroun

Liste des ministres camerounaises entre 1970 à 2000

Dorothy Njeuma
Vice-ministre de l’éducation nationale entre 1975 et 1985.
Yaou Aïssatou
Ministre de la condition féminine entre 1984 et 1988.
Isabelle Bassong
Vice-ministre de la santé publique entre 1984 et 1985.
Elisabeth Tankeu
Vice-ministre du plan et de l’aménagement du territoire entre 1984 et 1985.
Rose Zang Nguélé
Ministre des affaires sociales entre 1984 et 1988.
Catherine Eko Ngomba
Secrétaire d’État à l’éducation nationale entre 1987 et 1988.
Isabelle Bassong
Secrétaire d’État à la santé publique entre 1987 et 1988.
Elisabeth Tankeu
Secrétaire d’État au plan et de l’aménagement du territoire entre 1987 et 1988.
Yaou Aïssatou
Ministre des affaires sociales et de la condition féminine entre 1988 et 1997.
Elisabeth Tankeu
Ministre du plan et de l’aménagement du territoire entre 1988 et 1990.
Yaou Aïssatou
Ministre des affaires sociales et de la condition féminine entre 1988 et 1997.
Elisabeth Tankeu
Ministre du plan et de l’aménagement du territoire entre 1988 et 1990.
Isabelle Tokpanou
Secrétaire d’État à l’éducation nationale entre 1992 et 2000.
Yaou Aïssatou
Ministre de la condition féminine entre 1997 et 2000.
Lucy Gwanmesia
Ministre délégué à la présidence chargé du contrôle supérieur de l’État entre 1997 et 2001.
Marie-Madeleine Fouda
Ministre des affaires sociales entre 1997 et 2002…



À l’heure actuelle, près de 11 femmes sont au gouvernement.

Les ministères longtemps considérés comme des départements réservés aux hommes sont cédés aux femmes: enseignements secondaires, postes et télécommunication, Habitat, contrôle supérieur de L’Etat, recherche scientifique.

Armée camerounaise

Le corps de l’armée est contaminé par la révolution féminine du président.
Deux femmes entrent dans l’histoire: Rose Angeline Oyono, est la première femme colonel au Cameroun depuis janvier 2001. Elle est médecin colonel, première directrice de la santé militaire au Cameroun.
Anne Bella Nkoto, colonel, est la première femme à assurer une légion de gendarmerie.
Colonel Pauline Ngaska, première femme inspecteur à l’inspection générale des armées.

Dans le commandement territorial, la présente de la femme est frappante. Plus de 60 femmes dans l’administration territoriale.

Nyambone Antoinette Zongo, première femme préfète au Cameroun. Au total trois femmes préfètes au Cameroun, 15 sous préfètes, 14 adjoints préfectoraux, 25 adjoints aux sous préfets. Une innovation dans le commandement territorial( chiffres 2019).

Ce panorama édifiant dévoile la politique de leadership féminin dont la femme sera un maillon du chemin de l’émergence au Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter