Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 14Article 597013

xxxxxxxxxxx of Friday, 14 May 2021

Source: camerounweb.com

Ce peuple sait détecter les vrais opposants des affamés - Romaric Tenda

• Romaric Tenda estime qu'il est difficile d'être un opposant de conviction en Afrique francophone subsaharienne

• Romaric Tenda découvert que des milliards de Francs sont mis en jeu pour payer de nombreuses couches

• Peu importe la durée de la lutte, beaucoup d'opposants finissent par se rabaisser faute de moyens


C’est la conclusion à laquelle est arrivé le journaliste Romaric Tenda suite à une analyse de la situation des partis d’oppositions en Afrique.

Il nous informe dans sa réflexion que les pouvoirs en place mettent d’énormes moyens en jeu afin de parvenir à ses fins. Ces moyens sont entre autres des « appareils répressifs, idéologiques et financiers de l'État ». Ceci selon lui rend la tâche « difficile pour un opposant de tenir en Afrique subsaharienne francophone sans être corrompu ».

Ci-dessous l'intégralité de son analyse

"N'en voulez pas à certains opposants !

Il est difficile d'être un opposant de conviction en Afrique francophone subsaharienne !!!
Voici pourquoi...

Après avoir voyagé dans de nombreux pays de l'Afrique francophone subsaharienne, et après avoir vu comment sont organisées les élections dans ces pays, j'ai remarqué que l'opposition est courageuse certes mais ne dispose pas de moyens nécessaires pour renverser des pouvoirs enracinés depuis de longues années. Les présidents au pouvoir qui veulent garder le fauteuil présidentiel, utilisent les appareils répressifs, idéologiques et financiers de l'État, pour se maintenir au pouvoir. J'ai aussi découvert que des milliards de Francs sont mis en jeu pour payer de nombreuses couches afin de crédibiliser aux yeux de la communauté internationale les élections. Tout le monde passe à la caisse. Sans exception. Je dis bien tous !

De son côté, l'opposition n'a pas les mêmes moyens que l'État. Elle est donc parfois obligée de compter sur l'aide extérieure venue des mains sombres. Jusque-là, c'est largement insuffisant pour faire face à la machine de milliards déployée par le pouvoir en place. Voilà donc comment certains ayant compris comment ça fonctionne, se positionnent dans l'opposition. Créent un rapport de force bien que léger avec le pouvoir pour se positionner et recevoir secrètement le financement pour continuer à jouer le jeu de l'opposant parfait. Tout cela dans le but de montrer que la démocratie existe.

Mais ce que je remarque est qu'il est très difficile pour un opposant de tenir en Afrique subsaharienne francophone sans être corrompu. Peu importe la durée de la lutte, beaucoup finissent par se rabaisser faute de moyens. Plus longtemps le combat dure, plus difficile deviennent les rentrées financières et l'appauvrissement arrive progressivement. Ce que je remarque également est que les vrais opposants qui refusent de jouer le jeu de la fausse opposition, qui ont les yeux réellement rivés vers le pouvoir et qui sont portés par de vraies convictions de changement, sont pour la plupart poursuivis, combattus, et des fois poussées en exil à cause de leur résistibilité.

Dans tous les cas, il est difficile de s'opposer à un régime qui met en place toutes les stratégies de maintien du pouvoir. Il n'est pas impossible de le chasser mais cela dépend essentiellement du peuple qui doit prendre ses responsabilités. Et ce peuple sait détecter les vrais opposants des affamés."

Romaric Tenda

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter