Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 03 30Article 502114

General News of Monday, 30 March 2020

Source: Actu Cameroun

Cavaye Yeguié Djibril: mon perchoir coûte que vaille

Alors que la crise sanitaire fait rage, plusieurs personnalités se sont illustrées par des attitudes, postures et prises de parole qui ont déconcerté plus d’un.

Après avoir séjourné en Europe pour raisons de santé, le Pan a regagné l’hémicycle, bravant l’exigence de la quarantaine préalable pour ceux qui reviennent des pays à riques.

« Nul n’est au-dessus des lois », a-t-on coutume de dire dans les Etats démocratiques. Cette maxime, si elle est valable dans les Républiques (authentiques), elle est souvent mise en berne au Cameroun par ceux qui sont censés montrer le chemin, la vérité et le bon exemple, à savoir les gouvernants.

D’ailleurs n’est-ce pas à juste titre que l’on dit également que l’exemple vient d’en haut ? Que nenni. Car en République du Cameroun, les mauvais exemples sont légion. L’un des plus marquants c’est le cas du président de l’Assemblée nationale (Pan), Cavaye Yeguié Djibril.

Celui-ci a foulé aux pieds les instructions du ministre de la Santé publique, appelant « toutes les personnes en provenance des pays à risque [à] observer une quarantaine de 14 jours avant toute activité et contact ».

Après un court séjour privé en France pour des raisons de santé, selon des sources, le parlementaire du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) a regagné l’Assemblée nationale le 16 mars, sans daigner s’y conformer. Derrière ce séjour écourté, l’enjeu de l’élection du bureau de la chambre basse du Parlement et surtout de son président. Heureusement pour lui, il a été reconduit au perchoir, après 28 ans au même poste.

Si le gouvernement est resté silencieux sur cette attitude, ce n’est pas le cas pour certains partis de l’opposition. La première réaction a été celle du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn). Notamment celle de la porte-parole, Anne Féconde Noah, qui a exigé que le député du Mayo-Sava présente « un test négatif au Covid-19».

Rien n’y a fait. Cavaye Yeguié Djibril s’est montré imperturbable parmi ses pairs à l’hémicycle, s’autorisant même des contacts étroits avec certaines personnalités. Ce n’est que le 26 mars dernier que l’opinion publique a été informée, de source non officielle, de ce que la température du Pan est de « 36 degrés ».

De manière large, le dispositif spécial mis en place au Palais de verres de Ngoa-Ekelle a permis de tester tous les 50 députés appelés à siéger en ce temps de pandémie. Bonne nouvelle, aucun cas positif n’a encore été détecté.


Cet article est issu d’un dossier traité par Mutations n°5057, intitulé « Coronavirus au Cameroun, le grand bêtisier ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter