Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 10Article 519478

General News of Wednesday, 10 June 2020

Source: camer.be

Cavaye Yéguié insulte proprement Mgr Kléda et Maurice Kamto


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

L’Assemblée Nationale du Cameroun tient ses travaux pour la première fois depuis 1965, hors du Palais de Verre de Ngoa-Ekellé. Occasion pour son président de s'attaquer de manière frontale certaines personnalités notamment Monseigneur Kleda.

Mgr Samuel Kleda

Cavaye Yéguié Dibril declarait d'ailleurs ce matin: "Les décoctions non homologuées, ne sauraient nous mettre à l’abri du Covid-19. J’invite ceux-là, à revenir à la raison et observer scrupuleusement les mesures barrières, toutes les mesures barrières". Puis il appelle le pouvoir exécutif à jouer le rôle du méchant gendarme: "J’exhorte ainsi le Gouvernement à sévir, afin de ramener les récalcitrants à l’ordre".

Pour rappel, Mgr Samuel Kleda, phytothérapeute propose un traitement à base de plantes pour soulager les personnes souffrant du coronavirus. Les autorités publiques camerounaises se montrent très réservées face à cette offre de l’archevêque de Douala.

Maurice Kamto

Sans le nommé, Cavaye Djibril s'en prend aussi à Maurice Kamto saluant la sortie présidentielle: "[...] qui, à coup sûr, a permis de rabattre le caquet à certains sceptiques, ceux-là qui mettaient en doute la volonté de Son Excellence Monsieur Paul BIYA, de s’impliquer personnellement dans la gestion de la terrible pandémie. Au-delà des joutes de politique politicienne, ce seul message aura été plus fédérateur, amenant les compatriotes à se sentir solidaires, unis, et plus que jamais, face à un ennemi commun".

Voici dans son intégralité, le discours de Cavaye Yéguié Dibril, Président de l’Assemblée nationale tenu ce matin lors de l'ouverture 2e session chambre basse à Yaoundé

- Monsieur le Président du Sénat ;
- Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
- Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel ;
- Monsieur le Premier Président de la Cour Suprême ;
- Monsieur le Procureur Général près ladite Cour ;
- Monsieur le Président du Conseil Economique et Social ;
- Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
- Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et les Représentants des Organisations Internationales ;
- Honorables Députés et Chers Collègues ;
- Distingués membres de la Société Civile;
- Chers Invités ;
- Excellences, Mesdames et Messieurs ;

Je voudrais, avant toute chose, vous souhaiter la bienvenue à l’occasion de la présente séance plénière consacrée à l’ouverture des travaux de la deuxième session ordinaire de l’Assemblée Nationale pour l’année législative 2020, une Assemblée Nationale qui tient ses travaux pour la première fois depuis 1965, hors du Palais de Verre de Ngoa-Ekellé.

En effet, en attendant l’aboutissement du projet de construction du nouvel immeuble siège de notre Institution, cette dernière tiendra désormais l’essentiel de ses délibérations à venir ici au Palais des Congrès.

Je voudrais ainsi et d’emblée, dire toute notre gratitude aux responsables de ces lieux pour leur hospitalité, leur collaboration avec nos services afin que la Représentation Nationale puisse fonctionner dans un cadre agréable et adapté au travail parlementaire.

Je voudrais surtout exprimer, notre reconnaissance et nos sentiments de déférente gratitude à l’endroit de Son Excellence Monsieur Paul BIYA, qui a autorisé et rendu tout cela possible, grâce à des appuis divers et multiformes.

S’agissant du projet de construction du nouvel immeuble siège, 6 mois après la pose de la première pierre, le chantier évolue normalement, le site étant déjà libéré à hauteur de 90%.

-Excellences,
-Honorables Députés et Chers Collègues,
-Mesdames et Messieurs,

Au moment où je prends la parole ici ce jour, j’ai le cœur étreint par une forte émotion. En effet, depuis notre séparation, à l’issue de la première session ordinaire, le Cameroun, notre pays, tout comme le reste du monde, continue d’être, fort malheureusement, sous la menace d’une crise sanitaire sans précèdent du fait de l’épidémie du Coronavirus. Cette terrible pandémie poursuit son œuvre dévastatrice, semant encore et encore, mort et désolation dans les familles.

Certes, depuis lors, des avancées ont été constatées. Face à la menace, et sous la Très Haute Impulsion du Chef de l’Etat lui-même, les pouvoirs publics, tout en annonçant quelques assouplissements, ont renforcé leur stratégie de riposte qui se décline à ce jour en 19 mesures. De nombreux cas de guérison ont été recensés. Désormais, il existe un réel espoir quant à un traitement préventif ou curatif du COVID-19. Des initiatives endogènes se multiplient à cet effet.

- Mesdames et Messieurs.

C’est dans ce contexte, à la fois pénible et douloureux, qu’est intervenu l’important Message adressé à la nation le 19 mai 2020, par Son Excellence Monsieur Paul BIYA, Président de la République. Tout en marquant l’engagement du Chef de l’Etat dans le combat contre le COVID 19, ce message inédit que je salue ici, est venu nous rassurer, nous combler d’optimisme, nous sortir de la peur et de la psychose dans lesquelles nous sombrions.

Une sortie présidentielle qui, à coup sûr, a permis de rabattre le caquet à certains sceptiques, ceux-là qui mettaient en doute la volonté de Son Excellence Monsieur Paul BIYA, de s’impliquer personnellement dans la gestion de la terrible pandémie. Au-delà des joutes de politique politicienne, ce seul message aura été plus fédérateur, amenant les compatriotes à se sentir solidaires, unis, et plus que jamais, face à un ennemi commun.

Après la mise en place d’un Fond de Solidarité Nationale, soutenu par un compte d’affectation spéciale crée dans le budget de l’Etat par ordonnance présidentielle, c’est donc à dessein que le Premier des Camerounais en appelle aujourd’hui à une « Union Sacrée ».

Combattre le coronavirus, ceci nous interpelle tous. J’aime bien à le dire : united, we stand. Divided, we fall.

Les Députés à l’Assemblée Nationale, adhèrent d’ores et déjà, sans réserve et sans distinction de chapelle politique à ladite Union Sacrée. En plus de leurs actions individuelles sur le terrain en tant qu’élus, une initiative d’ensemble des Députés de la nation est envisagée et sera concrétisée dans les prochains jours.

Il faut du reste se réjouir de ce vent de solidarité, qui souffle dans le pays et ce à tous les niveaux. Je voudrais par ailleurs féliciter le personnel soignant qui continue de se dévouer à la tâche aux risques et périls de leurs vies. Amis du Cameroun, entreprises citoyennes, opérateurs économiques, organisations gouvernementales et non gouvernementales, leaders religieux et politiques, élus de la nation et locaux, société civile, chercheurs de tous ordres, aucune composante sociale n’est en reste dans le combat contre le covid-19.

-Mesdames et Messieurs,

Il me plaît de relever ici, et pour m’en réjouir également, l’implication particulière des forces de défense dans ce combat donnant ainsi, au concept Armée-Nation tout son contenu et toute sa dimension. Habitués que nous sommes à les voir au front pour défendre la patrie, voici nos forces de défense au front, mais cette fois pour combattre le COVID-19, un ennemi d’un autre genre. Nos forces de défense mènent ainsi le combat pour la sécurité sanitaire des camerounaises et des camerounais.

Je voudrais saisir cette tribune du peuple souverain, pour dire à titre personnel et au nom de la Représentation Nationale, toute notre satisfaction et nos sincères encouragements.

Tout comme il me plait de relever la grande capacité de résilience dont le Cameroun a toujours su faire preuve. Des adversités et des crises d’envergure, le pays en a connu par le passé. Mais comme le roseau, si le Cameroun a parfois ployé, il n’a jamais rompu. A cet effet, qu’il me soit permis de reprendre ces propos du Chef de l’Etat dans son message à la nation le 19 mai 2020, je cite : « le défi est certes grand, mais nous sommes capables de le relever ensemble comme nous l’avons fait en des nombreuses autres circonstances ». Fin de citation.
Il faut dire que, toujours sous la Très Haute Impulsion du Chef de l’Etat, le Gouvernement veille véritablement au grain.

Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,

Après une rentrée scolaire et universitaire globalement réussie, vous l’avez préscrit vous-même. Nous attendons à présent, entre autres actions, la finalisation de la mise en place des centres spécialisés de prise en charge dans les 10 régions, l’intensification de la campagne de dépistage massif et la mise à disposition des kits de protection en zone rurale notamment. Mais déjà nous vous disons: Mister Prime Minister, Head of Government, well done. Go ahead, you have the support of the National Assembly.

-Mesdames et Messieurs,

Je voudrais à présent, m’appesantir sur les comportements de quelques compatriotes qui continuent de faire fi des mesures barrières. Un peu comme pour défier ce dangereux virus. Il faut le dire et redire, certains camerounais sont têtus, mais alors très têtus. Les décoctions non homologuées, ne sauraient nous mettre à l’abri du Covid-19. J’invite ceux-là, à revenir à la raison et observer scrupuleusement les mesures barrières, toutes les mesures barrières. J’exhorte ainsi le Gouvernement à sévir, afin de ramener les récalcitrants à l’ordre.

- Excellences ;
- Honorables Députés ;
- Mesdames et Messieurs ;

Pour clore mon propos, je voudrais signaler quelques activités qui ont marqué l’intersession. Notre chambre a abrité, il y a quelques jours, à l’initiative du Secrétariat Général, un séminaire de lancement du programme annuel de renforcement des capacités des personnels.

Au moment où notre chambre accueille de plus en plus de nouvelles ressources humaines et que des sollicitations se font de plus en plus nombreuses, tant au plan national qu’international, il s’est imposé à nous une exigence de remise à niveau de certains cadres.

Signalons également la création du Réseau des Parlementaires pour la Diaspora, la Coopération Décentralisée et Transfrontalière, le REP-COD, présidé par l’Honorable Louis Henri NGANTCHA. Le réseau se veut être un relais et une structure de facilitation du dialogue entre les Institutions Nationales, internationales, la Diaspora et les élus. Tous nos encouragements et surtout bon vent au nouveau Réseau.

Enfin, notre Chambre a reçu un important lot de matériels de protection contre le COVID-19 offert par l’entreprise chinoise BUCG en charge de la construction du nouvel immeuble Siège de l’Assemblée Nationale. Tous nos sentiments de gratitude à l’endroit des dirigeants de l’entreprise BUCG.

Sur ce, je déclare ouverts les travaux de la deuxième session ordinaire de notre Chambre pour l’année législative 2020.

- Vive l’Assemblée Nationale
- Vive le Cameroun et Son Illustre Chef, Son Excellence Monsieur PAUL BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat.
Je vous remercie. /-

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter