Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 26Article 551614

General News of Monday, 26 October 2020

Source: www.camerounweb.com

Carnage 'programmé de Kumba: Rémy Ngono désigne les vrais auteurs et la suite du plan

Les langues se délient sur le carnage du samedi 24 octobre 2020 à Kumba. Pendant que le gouvernement camerounais et les séparatistes se rejettent la responsabilité, l'activiste politique Rémy Ngono déballe tout, preuves à l'appui sur les commanditaires, les auteurs du crime et leur 'plan machiavélique et d'horreur' qu'ils prévoient orchestrer au NOSO.

A en croire l'activiste en exil en France, ces images des enfants baignant dans leur sang à l'école Mother Francisca International Memorial College Fiango qui ont fait le tour du monde et indigné plus d'un, ne sont que la résultante d'un plan bien ourdi au sommet de l'Etat pour prolonger l'enlisement de la crise qui dure 4 ans déjà.

"Le pouvoir d'Etoudi est bien au courant de ce massacre qui a été bien préparé dans un hôtel de luxe dans la ville de Kumba en présence du Ntou Ndong Chamberlain, préfet du département de la Meme, d'un riche hommes d'affaires et des individus armés plus tôt dans la journée de samedi 24 octobre", a-t-il déclaré dans une vidéo sur sa chaîne Youtube.

Des propos que Rémy Ngono a appuyé avec des révélations du journaliste anglophone Michel Biem Tong qui a indiqué sur sa page facebook, que "deux généraux de l'armée camerounaise, un riche homme d'affaire anglophone sont des commanditaires des élèves de Kumba et que 6 soldats camerounais en civil sont impliqués dans l'attaque.

L'activiste indique dans la vidéo, que ces individus armés "étaient venu à moto avec des armes de guerre dans la dite école, ensuite, ils ont ouvert le feu sur les élèves tuant 6 élèves notamment 5 filles et un garçon entre 9 et 12 ans avec 13 blessés, 10 filles et 3 garçons dont 7 cas dans un état préoccupant. Les deux hommes surs de leur source, affirment qu'à Fiango-Kumba, ce sont des milices pro-gouvernementales qui ont attaqué l'école et que de sources confidentielles, le pouvoir de Yaoundé à travers ses faux combattants séparatistes en zone anglophone veulent porter le blâme sur les vrais combattants sécessionnistes pourque l'opinion internationale condamne la lutte du peuple anglophone.

Le gouvernement par la voix de René Sadi réfute catégoriquement, les allégations mensongères ainsi que les subterfuges et autres manœuvres desdites bandes armées, tendant à imputer sans scrupules à nos Forces de Défense et de Sécurité, au travers d’interminables campagnes de propagande dans les réseaux sociaux, les atrocités de toutes sortes qu’elles commettent contre les populations des Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, à l’instar de l’attentat horrible de ce jour".

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter