Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 10Article 561521

General News of Thursday, 10 December 2020

Source: Le Jour

Carburants: le Cameroun va geler les prix à la pompe jusqu’en 2030

Mesure contenue dans la stratégie nationale de développement du Cameroun sur la prochaine décennie.


Au cours des 10 prochaines années, “le Gouvernement poursuivra sa politique de gel de prix à la pompe des produits pétroliers”, peut-on lire dans la Stratégie nationale de développement 2020-2030 (SND30) du Cameroun, dont la présentation a été faite en novembre par le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat). Ce nouveau cadre de référence pour les projets de développement du Cameroun prend le relais du Document de stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE), qui a guidé le gouvernement sur les 10 précédentes années et est arrivé à son terme le 31 décembre 2019

Une entrée en production prévue pour 2023

En ce qui concerne les produits pétroliers à la pompe, le Cameroun a fait le choix d’administrer les prix pour éviter d’imposer aux consommateurs les fluctuations du cours du baril de pétrole – auquel le prix du diesel et de l’essence est souvent largement corrélé – avec les risques de tensions sociales que cela peut entraîner lorsque les prix sont à la hausse. Le ministre de l’Energie a expliqué, en juin, que le Cameroun réalise des marges – qu’il conserve en prévision des subventions – lorsque le cours du baril de Brent de la mer du Nord se situe en deçà de 40 dollars; mais enregistre des manques à gagner lorsqu’il passe au-delà. Selon les statistiques officielles, la subvention de l’Etat camerounais à la consommation des carburants en 2019 s’est chiffrée à 205 milliards de F CFA. Le projet Minim Martap attire les attentions depuis plusieurs années. Les Camerounais ont encore en mémoire le « bluff » de la compagnie minière américaine Hydromine qui avait fait des promesses d’investissement d’environ 5000 milliards de francs CFA, mais qui s’était révélée n’être qu’une start-up sans ressources. Après ce camouflet, il faudra plus de deux ans de négociations pour que les autorités camerounaises acceptent de confier un projet à Canyon Resources.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter