Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 27Article 593380

General News of Tuesday, 27 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Canalsat va-t-il céder à la pression de la BAS

Depuis quelques jours les activistes de la Brigade anti-sardinards mettent la pression sur l’opérateur de distribution d’images français pour suspendre la télévision Vision 4 de son bouquet.

L’entreprise Canalsat subit une pression sans précédent des éléments de la Brigade Anti-sardinards. Dans un courrier adressé à son directeur général il y a quelques jours, le Conseil des Camerounais de la Diaspora demande la suspension de tout partenariat commercial avec Vision 4 et Télésud.
Comme motif de cette demande de suspension, le Conseil des Camerounais de la Diaspora évoque entre autres : la guerre civile dans les régions du No-So, l’entorse au processus démocratique et aux multiples violations flagrantes des droits humains à l’encontre des opposants au régime de Yaoundé qui préfère le tout répressif contre sa population en lieu et place d’un dialogue national inclusif.

Selon le Conseil des Camerounais de la Diaspora, la conséquence de toutes ses dérives est le bilan humanitaire catastrophique auquel nous assistons et qui se résume sommairement en :
– Quinze mille personnes tuées dans les régions anglophones depuis bientôt cinq ans
– Cinquante mille personnes réfugiées au Nigéria voisin
– Un million et demi de personnes déplacées à l’intérieur du pays
– Des crimes barbares contre les populations civiles ; les derniers connus étant les massacres de Ngarbuh le 14 février 2020 et de Kumba le 24 octobre 2020
– Le non-respect du verdict des urnes de l’élection présidentielle du 07 octobre 2018
– Des arrestations arbitraires
– La perpétration des crimes de torture
– Des centaines de prisonniers politiques y compris Mr AYUK TABE le leader de la cause
anglophone et Pr Alain FOGUE et M. BIBOU NISSACK, tous deux des collaborateurs du Professeur Maurice KAMTO le réel vainqueur de la dernière élection présidentielle du 07 octobre 2018
– Privations de libertés ; d’expression, de la presse, de réunion
– Emprisonnements abusifs et injustifiés des journalistes, entre autres Paul CHOUTA et Amadou VAMOULKE
– Les assassinats de nombreux journalistes… parmi lesquels Samuel WAZIZI
– Le tripatouillage de la constitution afin d’aboutir à une succession de gré à gré etc.

Bien que les motifs évoqués par le Conseil des Camerounais de la Diaspora semblent pertinent, il n’est pas aisé pour une entre comme Canlsat de suspendre un partenariat aussi important que celui avec Vision 4. Ce d’autant plus que dans les milieux d’affaires au Cameroun Vincent Bollore qui est le propriétaire de cette entreprise et Jean Pierre Amougou Belinga ont des intérêts communs sur une ou deux choses. Il est donc à croire, si on se focalise sur cette analyse que Canalsat ne cèdera pas aux pressions des activistes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter