Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 06 24Article 604348

Actualités of Thursday, 24 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Camusgate: une cadre du MRC crucifie Martin Camus Minb

Martin Camus Minb, journaliste sportif Martin Camus Minb, journaliste sportif

• Iyo Gogo, membre du MRC dézingue Martin Camus

• Elle avance que les puissants sur lesquels Martin comptait,l'ont lâché

• Iyo remercie les pro-kamto qui soutiennent Malicka dans cette affaire




Elle donne des avis tranchants sur les sujets d'actualité camerounaise et ne gêne pas de se prononcer sur la vidéo sexuelle qui expose Malicka vis à vis de Wilfried Eteki et Martin Camus. Membre actif du MRC, Iyo Gogo s'adresse à Martin lui avouant qu'il s'est fait lâcher à la dernière minute par ses frères du RDPC qui pensent toujours qu'ils sont hors de danger dans le sérail.

"Martin et sa bande sont en réalité des personnes enivrées par la célébrité, la proximité avec les puissants, et étaient finalement éduqués à l’idée que ces proximités avec les puissants leurs donnaient le droit, non pas convoiter et utiliser sexuellement et en groupe n’importe quel(le) pauvre fut-il ou fut-elle consentant", regrette-elle.

Ses hommes puissants du sérail à qui il pensait qu'ils le défendraient au moment venu lui ont tourné le dos, dit-elle avant d'ajouter qu'il est désormais seul et livré à la meute. "Martin Camus et sa bande de racaille ont aussi réagi ainsi parce qu’ils savent que leurs puissants les protègeraient, que la Justice nauséabonde de Paul Biya, Clément Atangana et Laurent Esso ne ferait rien. Ce sont des irresponsables dangereux, car la pire mort qu’on puisse donner à une personne ce n’est pas la mort physique, mais la mort sociale, je le répète"a-t-elle déclaré.

Le cadre du MRC à Amsterdam a noté que depuis l'explosion de l'affaire de sextape, les pro-Kamto se sont automatiquement mis du côté de Malicka pour défendre et protéger la femme. "Tous mes encouragements aux activistes pro-KAMTO pour défendre la petite Malicka. Elle est une VICTIME ! Victime d’un acte pire qu’un viol, victime d’un assassinat social", conclut-elle.


Les propos de Iyo Gogo à l'endroit de Martin Camus Minb


Les Camerounais dans leur majorité, comme toujours, sont distraits par l’un des véritables enjeux qui se jouent derrière le scandale de la vidéo sexuelle exposant la jeune Bayemi Malicka. Comme la pornographie de rue a investi les foyers, les téléphones et changé les pratiques sexuelles de beaucoup de nos Compatriotes et Célébrités qui en sont devenus de grands adeptes, et jouant les courageux qui refusent l’hypocrisie, ils croient bien faire en venant défendre Martin Camus, comme quoi, tout le monde le fait, et que de toute façon, la fille était adulte consentante. Remarquez que ce sont des Sardinards en majorité.

Pendant que les autres sont frustrés, veulent satisfaire leurs fantasmes voyeuristes, et se sentent malchanceux de n’avoir pas reçu la vidéo.
A côté de ses de ces deux camps, il y a le Camp des Pro-Kamto qui s’est glissé, et a décidé d’en faire une affaire personnelle. Ce n’est pas que le MRC fait de la récupération politique ; encore que Martin Camus, à part d’être un Sardinard lèche-bottes, un peu plus talentueux et digne que Mbombog Matip, ne représente pas un adversaire ou la moindre menace politique à notre Parti. Il a juste la malchance qu’il sera le premier exemple de l’immoralité publique, arrogant et impunie et distributeur de mort sociale de trop que les Activistes du MRC vont sacrifier et tuer aussi socialement.

Les MRCistes sont connus comme le parti le plus tolérant sur le plan de la sexualité. Ce sont ses activistes et avocats (Valsero, Maitre Alice Nkom), qui défendent les homosexuels Shakiro qui se sont insurgés le plus à l’époque contre la nudité de Sosthène Fouda exposé par Amougou Belinga à son journal télévisé de Vision4. Et vous avez remarqué que c’est une avocate pro-Kamto, Dominique Fouss qui a pris en main le dossier de la demoiselle Bayemi.
Donc le MRC ne joue pas les moralisateurs, et l’attaquer avec l’argument de l’hypocrisie ne tient pas, car le MRC se moque de vos pratiques sexuelles et n’entre pas dans vos vies privées. Et en passant, je renouvelle mon soutien total au journaliste Paul Chouta victime de l’immoralité des Officiers de Police Judiciaire du Cameroun.

Le vrai problème de l’engagement des activistes pro-MRC et la vraie malchance de Martin Camus, c’est que la goutte d’eau de l’impunité des Personnalités/Célébrités Camerounaises pour immoralité publique, avait débordé. Surtout quand les victimes ne sont pas de familles nobles, puissantes ou bien riches.

Martin Camus et sa bande sont en réalité des personnes enivrées par la célébrité, la proximité avec les puissants, et étaient finalement éduqués à l’idée que ces proximités avec les puissants leurs donnaient le droit, non pas convoiter et utiliser sexuellement et en groupe n’importe quel(le) pauvre fut-il ou fut-elle consentante. Mais surtout d’exposer, d’envoyer cette personne à la mort sociale.

Que la jeune Bayemi ne soit pas à sa première fellation, qu’elle soit venue toute nue avec l’intention annoncée même publiquement de se donner à ces hommes, qu’elle soit prostituée professionnelle connue de tout le quartier, et qu’elle ait même acceptée d’être filmée pendant l’acte, cela ne donne aucun droit à Camus et sa bande de diffuser la vidéo. Car elle n’est pas venue avec l’intention d’exposer au monde entier ses talents sexuels.
Tout comme Nathalie Nkoah avant elle, la petite Malicka est victime d'une tentative d’un assassinat social de la part des amis et lèches-culs des puissants du fait de sa non-appartenance à une famille noble, riche ou influente.

Les Nzui Manto et Boris Bertholt ont compris qu’au Cameroun de Paul Biya, que ce genre d’humiliation est toujours infligée à une personne qu’on sait "qu’elle n’a personne derrière-elle". En plus voyez les similitudes avec l’affaire Nathalie Nkoah contre Samuel Etoo : C’est le visage et la nudité pleine uniquement de la pauvre qui sont exposés. Ceux qui ont filmé et balancé ont pris soin de ne pas apparaitre sur la vidéo. Car ils avaient déjà l’intention de diffuser. Et c’est d’ailleurs souvent ainsi que de nombreuses personnes sont tenues par les Services Secrets de Paul Biya, et que beaucoup de femmes ou d’hommes (même déjà mariés ou remariés) continuent de subir le chantage de leur ex malfaisant.

Martin Camus et sa bande de racaille ont aussi réagi ainsi parce qu’ils savent que leurs puissants les protègeraient, que la Justice nauséabonde de Paul Biya, Clément Atangana et Laurent Esso ne ferait rien. Ce sont des irresponsables dangereux, car la pire mort qu’on puisse donner à une personne ce n’est pas la mort physique, mais la mort sociale, je le répète.
Cette dernière cause souvent de suicide après avoir détruit l’avenir, les carrières, les familles des Victimes. Et rassurez-vous, ils sont parfaitement conscients de ce qu’ils faisaient, et des conséquences tragiques et irréversibles qui peuvent en découler. Croyez-vous que Etoo se serait permis d’exposer la nudité de Nathalie Nkoah si elle était blanche ? J’aimerai bien voir la réaction de ces sardinards vis-à-vis de Martin Camus, si notre Brenda était à la place de la petite Malicka. Le raisonnement serait certainement différent n’est-ce pas ? Vous comprenez donc que c’est l’argent, le sang et le pouvoir qui font la Justice au Cameroun non ?

Tous mes encouragements aux activistes pro-KAMTO pour défendre la petite Malicka. Elle est une VICTIME ! Victime d’un acte pire qu’un viol, victime d’un assassinat social.
Et je souhaite que les Boris Bertolt et NZUI MANTO vous sacrifient aussi socialement.Les pourritures parvenues comme vous ne vont pas toujours détruire la vie des gens, et pensez qu’ils vont s’en sortir parce qu’ils sont les lèches-culs des puissants.

Que votre chute à vous tous continue, ainsi que de toutes les personnalités et célébrités perverses qui vous soutiennent.
Biya l'immoral vous a appris qu'on n'a pas honte et ne démissionne pas. Même par la force, le Kamerun moral de Maurice Kamto arrivera, ce Kamerun où, comme à Mbeng tu te permets des écarts de langage ou sur la morale publique, tu paies cash sur ta carrière et socialement, et la Justice dans le respect des procédures s’occupe de te régler ton compte. Maintenant, Les artistes qui se soucient un peu de leur carrière réfléchissent déjà un peu avant de dire : « Biya ayop ayop ! Martin Camus, Vous allez servir d’exemple !

Rejoignez notre newsletter!