Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 20Article 568181

General News of Wednesday, 20 January 2021

Source: www.camerounweb.com

CamerounWeb Awards 2020: Nourane Moluh en bonne position

La tête de liste PCRN (Parti camerounais pour la réconciliation nationale) aux dernières législatives dans le Wouri-Est a été révélée au grand public par ce scrutin. La trentaine alerte, Nourane Foster incarne cette jeunesse qui refuse d’être spectatrice et contemplative dans l’œuvre commune de construction nationale.

Une fois élue députée, la jeune entrepreneure, bien connue du milieu des affaires au Cameroun et ailleurs, n'a pas perdu du temps pour engager les grandes batailles. La fondatrice de la marque Nourishka, diplômée de l’université de Cambridge, en Angleterre, élue meilleure entrepreneure de l’année 2019, a appelé ses compatriotes à plus de responsabilité pour lutter efficacement contre le Coronavirus. Et pour joindre l'acte à la parole, elle a refusé de se rendre à l'Assemblée nationale pour une session plénière convoquée le jeudi 26 mars 2020.
« Les tweets du Minsante font la comptabilité quotidienne des contaminés, c'est édifiant, mais ça alimente plus la psychose qu'autre chose, s'il n'y a pas de suite. Il faut que les services de santé nous disent après combien de jours un sujet ayant probablement été en contact avec le virus, devient contagieux. Car les tests fait à l'aéroport peuvent s'avérer dans ces cas insuffisants», avait-elle indiqué.

Attaquée dans tous les sens par certains proches de Cabral Libii, suite à ses positions dans la lutte contre la pandémie de Coronavirus, l’honorable Nourane Foster a fait une sortie pour calmer le jeu.
"Je suis entièrement d'accord avec notre Leader L'honorable CABRAL Libii qui qualifie le comportement de certains camarades de notre Parti contre moi de " CRISE AFFECTIVE"", martèle-t-elle.

Sa virulente et audacieuse sortie contre la CRTV dans l'affaire des taxes sur les téléphones a marqué les esprits et a fait réagir presque toutes les couches de la société camerounaise.

La jeune députée n'a pas hésité a critiqué le gouvernement sur sa gestion du massacre d'élèves à Kumba. « La Jeunesse camerounaise exige du Gouvernement une meilleure gestion et une pro-action digne de notre époque », réclame-t-elle dans une publication Facebook. Elle a de ce fait demandé aux autorités camerounaises de mettre le drapeau en berne et qu'un décret soit rapidement pris par le chef de l'Etat. "Les drapeaux devraient être en berne ce jour ! Le décret sur la journée de deuil national devrait être signé. Notre soutien indéfectible à la République et à notre armée n'est pas signe de faiblesse", a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter