Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 15Article 527536

General News of Wednesday, 15 July 2020

Source: kalara N°347

Cameroun : vous serez choqués par les arguments de présumé voleur devant le juge


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

En détention à la prison centrale de Yaoundé Kondengui, le présumé voleur des effets de l’enseignant en service à l’université de Yaoundé I, Ngoa-Ekele, a nié les charges retenues contre sa personne. Le plaignant demande quant à lui, d’être dédommagé.
M. Nola, enseignant à l’Université de Yaoundé Ngoa-Ekele, est en larmes. Il a été victime d’un cambriolage dans son domicile au cours duquel de nombreux effets personnels et professionnels ont été emportés, il poursuit M. Beti, un des présumés voleurs pour Complicité des faits de vol aggravé devant le Tribunal de grande instance du Mfoundi.

Le 10 juillet 2020, M. Nola qui donnait sa version des faits au centre du procès, a indiqué que l’année dernière, des bandits armés de machettes se sont introduits dans son domicile en escaladant la barrière. Ces derniers qui ont surgi dans son domicile et l’ont maîtrisé ainsi que les membres de sa famille. Il explique n’avoir eu la vie sauve que grâce à l’intervention des voisins qui sont venus à son secours avant d’alerter les éléments de force de sécurité.

Le plaignant déplore le vol de trois téléphones portables, un téléviseur écran plat, son ordinateur de service contenant des documents importants, notamment les données de recherches de laboratoire dé plus de 10 ans et les travaux des étudiants de cycle master et doctorat sans oublier le sac de son épouse, qui contenait les fonds représentant les recettes récoltées dans ses activités commerciales. L’enseignant a évalué la valeur des objets volés’à la somme de 40 millions de francs.



Dans sa version des faits, M. Beti, le présumé voleur, qui est incarcéré à la prison centrale de Yaoundé Kondengui, a rejeté toutes les accusations retenues à son encontre. Il a dit ne rien savoir du vol perpétré au domicile de M. Nola. Il affirme avoir été confondu tors des interpellations relatives à cette affaire. Il n’a ’cependant pas pu expliquer par quelle alchimie il avait été trouvé en possession de l’un des téléphones volés.

Dans sa prise de parole, le représentant du parquet a relevé que M. Beti est le prototype des criminels qui passent à l’acte et tentent de tromper la vigilance du tribunal avec des déclarations fallacieuses. Le magistrat du parquet ajoute que l’accusé a été pris la main dans le sac et c’est d’ailleurs lui, tors de l’enquête préliminaire, qui a cité ses acolytes actuellement en cavale.

«L’un des téléphones recherchés a été retrouvé entre ses mains. Il n’est pas un complice mais un membre à part entière du gang des bandits qui ont dévalisé le domicile du plaignant», a déclaré le parquetier. Il a demandé au tribunal de déclarer l’accusé coupable des faits de vol aggravé qui lui sont reprochés. M. Beti sera fixé sur son sort le 14 août 2020.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter