Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 23Article 592180

xxxxxxxxxxx of Friday, 23 April 2021

Source: Ouest Echos n°1184

Cameroun : voici pourquoi Paul Biya évite de se faire vacciner contre le Coronavirus

Ayant reçu 200 000 doses de vaccins Sinopharm de la Chine le 11 avril 2021, notre pays a reçu le 17 avril 2021,391 200 doses de vaccins AtraZeneca issues des facilités Covax.


Curieusement sur le terrain, la campagne de vaccination connait une réticence accrue tant de la part du personnel médical que des populations qui doutent et se font troubler par les campagnes de dénigrement récurrentes sur la toile. C’est en ce moment que le Président de la République Paul Biya boycotte cette vaccination en restant aphone.

Décidément, le Chef de l’Etat camerounais aura fondamentalement raté la gestion de la lutte contre la pandémie du coronavirus. 11 est invisible et inaudible sur le terrain de la lutte, ceci aux moments clés. Au Cameroun, tout est remis à la providence, bien plus que nos actions. A l’instar du debut de la pandémie dans notre pays en mars 2020 où Paul Biya s’était fait remarquer par son indifférence et son insouciance, en laissant ses » créatures » gérer seules cette riposte, avec les résultats connus de *tous, même pour le lancement de la campagne nationale de vaccination contre le Covid-19, Paul Biya a boudé.


Ne serait-ce qu’un simple discours aux populations, pour marquer l’importance de cette vaccination, le Chef de l’Etat a dit tsuippp. Certes la vaccination est par essence volontaire, mais sans une adhésion massive des populations, les résultats escomptés ne seront pas atteints. L’exemple valant mieux que la leçon, Paul Biya octogénaire, chef d’équipes et garant de la santé globale des camerounais, ne peut pas fuir autant ses responsabilités surtout en cette période charnière pour notre pays. Au regard de la reticence criante contre les vaccins anti-covid, l’implication du Chef de l’Etat est plus que nécessaire pour infléchir cette défiance envers la vaccination.

Dans les pays normaux, les Chefs des Etats se sont officiellement faits vacciner. Par cet acte public, il s’est agi de marquer toute l’importance des vaccins, de prouver leurs innocuités, mais davantage d’inciter les populations à adhérer massivement à cette campagne de vaccination. Joe Biden aux Usa, MohamadouBuhari au Nigeria, Paul Kagamé au Rwanda, Cyril Ramaphosa en Afrique du sud entre autres, se sont pliés à ces exigences, et les populations ont considérablement adhéré à la vaccination. Au Cameroun, ni les parlementaires (sénateurs et députés), ni le Premier ministre, ni les membres du gouvernement et assimilés en dehors du ministre la santé Manaouda Mala-chie, ne se sont faits vacciner.

Pourtant, la reticence vis-à-vis des vaccins anti-Covid est prégnante dans notre pays. Au regard des augures, sans un signal fort de la part des autorités étatiques, la campagne vaccinale en cours contre le Covid-19 pourrait faire chou blanc. Les hôpitaux de Douala (hôpital Laquintinie où les chapiteaux sont restés vides la semaine dernières), de Yaoundé et de Bafoussam, dont les villes constituent pourtant les principaux clusters, ne mobilisent pas assez tes personnels médicaux et autres personnes à risque attendues que sont les personnes âgées de plus de 60 ans ainsi que celles souffrant de facteurs de co-morbidité. Seuls quelques voyageurs à l’étranger sollicitent cette vaccination qui, constitue une sorte de passeport.

Outre ces déboires, la lutte contre le Covid-19 est fortement discréditée par l’imbroglio autour de la gestion des fonds éponymes créant une mauvaise coordination dans les ripostes. Face à tout ce désordre, les populations cibles sont délaissées à la merci des informations toxiques qui fusent sur les réseaux sociaux. Quoi de plus normal, car la nature a horreur du vide.

Les vaccins validés par le Cameroun


Les vaccins homologués par notre pays sont : S1NOPHARM (200 000 dosés), ASTRAZANECA (I 752 000 doses dont 391 200 doses ont déjà été reçues), SPOUTNIK V (1200 doses commandées par l’Ordre national des médecins), et JOHNSON & JOHNSON (4 000 000 doses issues de l’Union africaine et autres). En terme d’efficacité, les différentes estimations du taux d’efficacité des vaccins contre le Covid-19 selon les résultats préliminaires des essais cliniques sont par ordre décroissant de performance les vaccins : PFIZER & BIONTECH américano-allemand (95%) ; MODERNA américain (94,5%) ; SPOUTNIK V, russe (91,6%) ; NOVAVAXaméricain 89%) ; ASTRAZENECA anglo-suédois (82,4%) ; SINOPHARM chinois (79%) ; JOHNSON & JOHNSON américain (72%) ; Sl-NOVAC chinois (50%). Ces statistiques datent du 11 mars 2021.

Par ailleurs, l’efficacité du vaccin AstraZeneca atteint-une efficacité de 82,4% lorsque deux doses sont administrées à douze semaines d’intervalle. De tous ces vaccins, seul Johnson & Johnson s’administre en une seule dose. Tous les autres sont efficaces après au moins deux doses espacées de 2 semaines. Ces chiffres sont ceux publiés par l’Oms et relayés par le New York Times. Les vaccins Pfizer &BionTech et Moderna nécessitent une chaine de froid accrue, que notre pays ne dispose pas. Raison pour laquelle, ils ont été exclus.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter