Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 21Article 563693

General News of Monday, 21 December 2020

Source: Cameroon Info

Cameroun : une grève en préparation au sein des universités

Ils annoncent un mouvement d’humeur à compter du 2 février 2021 en raison de la non application de la grille de salaire définie de manière consensuelle avec les autorités gouvernementales le 13 août 2020, et dénoncent par ailleurs leur «mépris», leur «infantilisation» et leur «chosification» par les collaborateurs de Grégoire Owona, le ministre du Travail.


Il y a du rififi dans les rangs des personnels d’appui des huit universités d’Etat du Cameroun, qui brandissent la menace d’un débrayage à compter du 2 février 2021, pour revendiquer un meilleur traitement des engagements de l’Etat vis-à-vis d’eux.

Ils l’ont signifié, sous la bannière du Syndicat National des Personnels d’Appui des Universités d’Etat du Cameroun (SYNAPAUC), dans une lettre envoyée le 15 décembre 2020 au ministre du Travail et de la Sécurité Sociale, Grégoire Owona, dont l’objet est: «préavis de grève dans les universités d’Etat, au MINTSS par les personnels des universités d’Etat dès le 02 février due à la non application de la grille mise en cohérence du 13 août 2020 au MINTSS en de l’application du décret N°2014/2217//PM du 24 juillet 2014 portant valorisation du SMIG dans les universités d’Etat».

Ils revendiquent la mise en application de la grille salariale définie au cours d’une réunion le 13 août 2020, entre le syndicat et les représentants du ministère des Finances, et du ministère de l’Enseignement Supérieur, conformément au décret du Premier ministre. Le syndicat déplore qu’après consensus, «les effets financiers induits à cette grille ne sont pas encore perceptibles dans les bulletins de paie des personnels d’appui des universités d’Etat ».

Ces aménagements financiers ont été pris en compte dans le budget 2021 des universités, mais d’après le SYNAPAUC, les recteurs et les vice-chancellors «disent attendre le quitus» du ministre du Travail pour mettre en application la grille de salaire consensuelle. En raison de ces pirouettes procédurières, les personnels d’appui des universités d’Etat qui se languissent de rentrer dans leur droit, n’entendent plus faire de concessions tant que la résolution de la réunion du 13 août 2020 n’est pas effective.

«Face à toutes ces frustration quis datent depuis le 24 juillet 2014, nous sommes désolés de vous informer qu’au cas où les effets financiers liés à cette grille consensuellene sont pas visibles dans nos salaires de janvier 2021, tous les personnels d’appuis des Universités d’Etat du Cameroun n’auront plus de choix que d’observer une grève dès le 02 février 2021, non seulement dans les universités d’Etat, mais aussi dans les délégations régionales du MINTSS et même au MINTSS», assurent-ils. Par ailleurs, ils se plaignent du «mépris», de «l’infantilisation», et de la «chosification» dont ils font l’objet de la part des collaborateurs de Grégoire Owona dans la diligence de cette affaire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter