Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 21Article 568399

General News of Thursday, 21 January 2021

Source: investiraucameroun.com

Cameroun : une entreprise d'Etat accusée de 33 ans d'opacité

La Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR) vient de publier un rapport qui révèle 33 ans d’opacité financière au sein de la Cameroon Publi-Expansion (CPE), une entreprise publique chargée de la gestion de l’affichage publicitaire et la promotion du tourisme au Cameroun.

«?Les sessions des organes sociaux se tiennent de manière très irrégulière et il y a une faible visibilité sur la situation financière de la société. En effet, les comptes de CPE n’ont pas été arrêtés depuis 1988 et cette situation n’a pas encore pu être régularisée, en raison de diverses contraintes et contingences. En outre, cette entreprise publique de cinquième (5e) catégorie nécessite une réorganisation de la géographie de son capital, dès lors que l’actionnaire Havas Afrique (31%) ne s’est plus manifesté depuis plusieurs décennies?», révèle le rapport de cet organe de l’Etat chargé du suivi des entreprises publiques.

La CTR ajoute qu’en l’absence de visibilité sur les états financiers certifiés de la CPE depuis plusieurs exercices, il est difficile d’apprécier les performances financières et opérationnelles de cette société. En outre, ses activités restent confinées à l’émission et à l’encaissement souvent difficile des recettes issues de la régie du domaine public routier en matière d’affichage publicitaire, ainsi que sur l’exploitation de son réseau propre d’affichage routier principalement sur le corridor Yaoundé-Douala.

Le rapport note que, suite à la libéralisation du secteur publicitaire devenu fortement concurrentiel, l’activité de la société réduite à l’affichage publicitaire n’a cessé de se dégrader. La collecte de cette redevance connait de nombreuses difficultés, en raison non seulement de la libéralisation du secteur, mais aussi du conflit de compétence existant entre la CPE et les collectivités territoriales décentralisées.

En guise de perspective, la Commission recommande notamment la mise en place d’un plan d’action relatif au rattrapage des comptes et la mise en conformité de CPE avec la législation et la règlementation en vigueur et de la révision de l’organigramme. «?Ce plan d’action a comme préalable, la réalisation urgente d’un diagnostic stratégique et opérationnel approfondi de cette société qui devra permettre, en liaison avec la tutelle technique et l’actionnaire majoritaire qui est la Société nationale d’investissement, de déterminer à terme son positionnement dans la stratégie de communication du gouvernement?», conclut le rapport.

S.A.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter