Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 02Article 531694

General News of Sunday, 2 August 2020

Source: dailynewscameroon.com

Cameroun : un prisonnier d'opinion menotté sur un lit d'hôpital

Un prisonnier d'opinion menotté sur un lit d'hôpital Un prisonnier d'opinion menotté sur un lit d'hôpital


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Thomas Tangem est un prisonnier d'opinion du sud du Cameroun détenu par le régime francophone de Biya Beti Ewondo à Yaoundé. Il a été récemment menotté sur un lit d'hôpital de l'hôpital central de Yaoundé suite aux directives du directeur de la prison centrale de Kondengui, Hamadou Modi alors qu'il était gravement malade.

Le citoyen extrêmement vulnérable du sud du Cameroun a été menotté à un agent pénitentiaire et transporté dans une vieille fourgonnette poussiéreuse jusqu'à l'hôpital central, puis menotté sur un lit d'hôpital. Thomas Tangem a été transporté à l'hôpital trois fois ces derniers temps après s'être réveillé essoufflé, incapable de bouger et sans aucune sensation sur le côté droit de son corps.

Thomas Tangem est un prisonnier d'opinion et membre du groupe de militants du sud du Cameroun arrêtés par le gouvernement francophone de Biya pour leur rôle dans des manifestations pacifiques il y a quatre ans.

Le gouvernement intérimaire d'Ambazonia a recueilli des témoignages concernant son arrestation arbitraire et ses actes de torture à la fin de l'année dernière et malgré l'intervention d'une équipe de défense juridique, les autorités judiciaires du gouvernement camerounais ont refusé de le libérer.

Thomas Tangem faisait partie des centaines de détenus du sud du Cameroun qui ont rejoint le leader de l'Ambazonie, le président Sisiku Ayuk Tabe et ses principaux collaborateurs pour organiser une grève de la faim pour protester contre la punition collective et les actes de torture que la police et les établissements militaires du Cameroun ont infligés aux prisonniers du sud du Cameroun. dans les prisons françaises du Cameroun.

Thomas Tangem subit des tortures inimaginables et ses conditions médicales se sont considérablement détériorées à la suite de son incarcération. La prison de Yaoundé et les autorités hospitalières lui ont tout refusé, y compris la physiothérapie et la chirurgie. Il est actuellement détenu à l'isolement dans une pièce sans fenêtre de l'hôpital central.

Nous, du Cameroon Concord News Group, rappelons au gouvernement francophone Biya ses obligations au titre du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP) et nous appelons les autorités de Yaoundé à libérer Thomas Tangem et tous les prisonniers d'opinion dans les prisons et centres de détention du Cameroun français .

Nous appelons en outre la communauté internationale, et en particulier les États membres de l'UE et les États-Unis, à exiger la libération du président Sisiku Ayuk Tabe, chef du sud du Cameroun, et de tous les détenus d'Ambazonie.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter