Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 03Article 531967

Crime & Punishment of Monday, 3 August 2020

Source: Actu Cameroun

Cameroun : un pharmacien assassiné à son domicile à Ngaoundéré

Les bourreaux de l’homme d’affaires lui ont asséné de nombreux coups de couteau.
Les populations du quartier jolie soir de Ngaoundéré, non loin de l’ancien cimetière, se sont réveillées dans l’horreur ce matin. Pascal, homme d’affaires pharmacien, a été tué par des individus non encore identifiés la nuit dernière. Il a été assassiné à son domicile, rapportent plusieurs sources généralement bien informées.

Selon ses enfants, c’est entre 1h et 2h du matin que les bandits armés sont entrés dans la concession. Ils ont réclamé de l’argent tout en brutalisant les occupants. Dans leur colère, ils s’en sont particulièrement pris au maître de maison, lui assénant de nombreux coups de couteau et d’armes blanches.

A lire aussi
Mutineries dans les prisons : le bilan du gouvernement sur un fond de toile politique
Les traces de sang
Les traces de sang présentes sur les lieux attestent de la sauvagerie des malfrats. Les forces de l’ordre arrivées sur les lieux ont commencé les investigations et une enquête est ouverte.



Les cas de meurtres s’accentuent dans le chef-lieu de la région de l’Adamaoua. Le 4 janvier 2020 au quartier Tongo-Falingo, Mallam Ali, 38 ans, et son épouse Aissata Garba, 20 ans, sont retrouvés morts. Le couple avait été tué par strangulation par leurs bourreaux.

Les deux corps ont été remis à la communauté musulmane de la région de l’Extrême-Nord pour procéder à l’enterrement. Le bailleur, un homme d’environs 65 ans avait confié n’avoir rien entendu. Même les pleurs et les cris de la progéniture du défunt Mallam Ali n’a pas été entendu par le bailleur du couple.

Crimes crapuleux
Un an plus tôt, l’adjudant Edouga assassinait sa copine Thérèse, âgée de 32 ans à Ngaoundéré. C’est aux environs de 6 heures samedi 15 juin 2019, que le gendarme, en service à la brigade de gendarmerie de Gada-Mabanga à Ngaoundéré avait abattu sa petite amie.

Après son drame, l’adjudant Edouga avait tenté en vain de se donner la mort avec son pistolet automatique. Les autorités militaires vont très vite se déployer sur le lieu du sinistre pour stopper le pire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter