Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 28Article 544792

General News of Monday, 28 September 2020

Source: dailynewscameroon.com

Cameroun : un élément du BIR froidement abattu dans l'Est

L’incident s’est produit dans la journée du lundi 21 septembre 2020. Des malfrats armés de fusils de guerre ont interrompu la circulation sur l’axe Ngoura-Ouli, dans le département de la Kadey, région de l’Est, dans la journée du lundi 21 septembre 2020 entre 11h et 12h.

De retour de son voyage, l’élément du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR), qui a emprunté cet axe, a été abattu par les malfrats. Selon le récit d’un témoin de la scène dans les colonnes du trihebdomadaire L’Œil Du Sahel, l’élément du BIR revenait de Bertoua où il est allé rendre visite à sa famille.

´Il a pris le bus à Bertoua et est descendu à Tongo Galdima (situé entre Bertoua et Garoua-Boulai) et a pris la moto pour la suite de son voyage afin d’arriver dans leur base à Ouli. C’est donc à 10 km de son arrivée, plus précisément dans le village Mayaléwa, dans l’arrondissement de Botoro Ouli qu’il est tombé dans cette embuscade. Il était à bord d’une moto.



Dès que les malfrats ont vu le tricot BIR sur lui, ils ont tiré immédiatement et il a reçu une balle dans la tête et il est décédé sur place´, relate le témoin.

L’incident s’est produit sur une piste considérée comme étant un raccourci qui part de la République Centrafricaine (RCA) et tombe sur l’axe Bertoua-Garoua-Boulai. Cette piste passe également entre l’arrondissement de Ngoura et l’arrondissement de Botoro Ouli dans le département de la Kadey, indique le journal, qui précise que «13 personnes ont également été prises en otage au cours de cette embuscade».

«Tous ceux qui ont emprunté cette route à cette heure, ont été tous dépouillé de leurs biens, piétons comme ceux à moto. L’opération a duré pratiquement une heure de temps», soutient un rescapé. Informés, les éléments du BIR sont descendus sur le terrain mais les ravisseurs étaient déjà partis. «Depuis lundi dernier, le BIR a lancé une chasse à l’homme afin de mettre la main sur ces hors-la-loi», peut-on lire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter