Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 26Article 575872

General News of Friday, 26 February 2021

Source: Journal Du Cameroun

Cameroun : un commissaire de police écope de 5 ans de prison dans une affaire de sorcellerie

Didier Afana, commissaire de sécurité publique de la ville de Bafia coupable d’avoir bâclé une enquête et relaxé un tradipatricien poursuivi pour escroquerie. Ce dernier a reçu et pris fuite avec 40 millions de FCFA d’une dame qui souhaitait les faire multiplier mystiquement.

Un fait divers relaté dans l’hebdomadaire Kalara, du 23 février 2021. Didier Afana, commissaire de sécurité publique de la ville de Bafia dans la région du Centre, emprisonné en compagnie de son collaborateur, l’officier de police Pierre Mendo, ainsi qu’un tradipraticien nommé Youssoufa, alias Me Hassan, à l’origine de la scabreuse affaire.

Les faits. Les deux fonctionnaires de police interpellent Youssoufa en fuite à Bafia. Ce dernier est activement recherché pour escroquerie de 40 millions de FCFA à une certaine Damaris Mvondo, laquelle lui avait remise cette somme pour qu’il la multiplie. Youssoufa prend la clé champs avec l’argent.

Appréhendé à Bafia par les éléments du commissariat de sécurité publique de la ville, son enquête sera bâclée et conduira à son relâchement. Youssuffa se rendra à Foumbot dans le Noun, sous escorte protectrice de l’officier Pierre Mendo, contre rémunération.

Le 18 février dernier, le Tribunal de première Instance du Mfoundi a rendu sa sentence sur ce dossier. Comme le commissaire Didier Afana, l’officier de police Pierre Mendo, écope de 5 ans pour «corruption active et recel d’individu en coaction». Youssoufa, alias Me Hassan, à l’origine de l’affaire s’est également vu infliger la peine de 5 ans d’emprisonnement, pour «escroquerie et corruption passive».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter