Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 26Article 615730

Actualités of Thursday, 26 August 2021

Source: Kalara

Cameroun : un avocat ‘gangster’ dénoncé devant le tribunal administratif du Yaoundé

Un avocat ‘gangster’ dénoncé devant le tribunal administratif du Yaoundé Un avocat ‘gangster’ dénoncé devant le tribunal administratif du Yaoundé

Une "curieuse procédure" a été examinée par le Tribunal administratif de Yaoundé, mardi 19 février dernier. Une famille ayant pour tête de file, Mme veuve Ntonga né Abanda Suzanne est venue faire obstacle (intervention volontaire) à une procédure ayant pour auteure une personne qui se nomme Mme veuve Ntoga né Abanda Suzanne contre le ministère des domaines du cadastre et des affaires foncières. Il semble à la lecture de l'intitulé que la dame d'environ soixante ans qui s'est présentée devant le collège des juges fait barrage à une procédure qu'elle a elle-même engagée devant la juridiction. C'est en tout cas l'effet apparent ;

D'après la requête en intervention volontaire, Mme Ntonga fait savoir que via une décision du 14 octobre 20216, le ministre des domaines ç fait droit à sa réclamation visant le titre foncier ne 361/Ocean d'une superficie de 12 hectares de terre à Kribi. L'acte ainsi sorti du circuit de la légalité était la propriété de 21 personnes dont elle-même et d'autres membres de la collectivité Moudjibouri de Kribi. Le ministre a prononcé la nullité d'ordre public du titre foncier au motif qu'il empiète sur près de la moitié de sa surface. Pendant qu'elle savourait cette "victoire" obtenue de "haute lutte", la dame dit avoir fait une curieuse découverte en apprenant que le tribunal administratif de Yaoundé a suspendu les effets de l'arrêté ministériel en même temps qu'un recours tendant à l'annulation dudit arrêté est pendant. Le plus intrigant, relève Mme veuve Ntonga est que cette procédure montée par Me Piendjo Désolice Magloire, un avocat lui est attribuée alors qu'elle en était totalement ignorante. C'est ce qui lui fair dire qu'elle a affaire à des imposteurs déjà dénoncés auprès du barreau des avocats.

La veuve du feu Ntonga Ntonga Martin déclare à travers ses écrits que l'avocat qui dit agir pour son compte dans le cadre de ladite procédure, n'a jamais été contacté par un membre de sa famille, ni reçu procuration ou encore moins obtenu un mandat quelconque de l'un des siens pour mener cette action. Elle explique que la décision de réhabilitation du titre foncier querellé finalement rendu le 3 juillet 2018, dessert totalement ses intérêts puisqu'elle contrecarre la nouvelle procédure d'immatriculation de ses terres qui se trouvait par ailleurs en phase terminale, précise-t-elle, grâce au concours de partenaires financier et d'opérateurs économiques auprès desquels, sa famille et elle-même avait pris des engagements.

Rejoignez notre newsletter!