Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 07Article 617455

Actualités of Tuesday, 7 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : sale temps pour l’homme qui a bastonné un militaire dans un bus

Sale temps pour l’homme qui a bastonné un militaire Sale temps pour l’homme qui a bastonné un militaire

Quelques heures après l’incident, l’homme qui se battait avec un militaire dans un bus au Cameroun a été interpellé. Amené dans une unité militaire, il est filmé en pleurs, les habits déchirés. Assis à même le sol il tente en vain de s’expliquer.

Une nouvelle vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux montre une nouvelle fois un militaire se battre avec un civil. L’homme en uniforme a donné un violent coup de tête à son adversaire. A la surprise générale c’est plutôt lui-même qui saigne abondamment après son geste.

Les passagers à bord apportent leur soutien au civil et dénoncent les actives de violence dont ils sont régulièrement victimes.

« Regardez ce que vous faites. Ca va passer à la télé », lance un passager dégouté par la scène.



Fin août, un autre policier avait violemment attaqué un civil à bord de son véhicule. L'opinion camerounaise a été étonnée ce 26 août de voir une nouvelle vidéo d'un policier en pleine bagarre avec un civil. La vidéo a fait le tour de la toile. Les faits se sont déroulés au Carrefour Feu Rouge Bessengue à Douala.

Après recoupements, il s'avère que le civil dans la vidéo est un militaire de l'armée marine. Il aurait refusé de respecter les instructions données par la policière qui essayait de maîtriser son collègue dans la vidéo. Il a forcé le passage avec son véhicule sur la policière.

Une manœuvre que son collègue policier n'a pas apprécié. Il va alors s'interposer. C'est de là que le militaire en tenue civile va sortir de sa voiture et donner le premier coup de poing au policier communément appelé 'Docta'. La vraie bagarre va alors débuter entre les deux hommes. D'après les informations parvenues à la rédaction, le militaire aurait pris un appareil pour appliquer une décharge électrique sur le policier.

A en croire les sources, le policier 'Docta' est maintenu à son poste quant au militaire, il a été conduit dans un poste de police pour exploitation. Après les explications, le militaire a été relâché et les deux hommes ont fait la paix.

Rejoignez notre newsletter!