Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 30Article 509290

General News of Thursday, 30 April 2020

Source: camer

Cameroun : rituels de diffamation et d'hypocrisie éhontée à Yaoundé

Pour un pays sous état d'exception permanent et des lois de verrouillage politique perpétuelles, on se retrouve avec une scène politique où les partisans du principal opposant Maurice Kamto sont aussi allergiques aux moindres interrogations sur leur "messie", que ceux du dictateur Paul Biya .

Pour être juste, il est bien connu que ce n'est pas simplement un problème camerounais. Le politicien américain Bernie Sanders a eu le même problème avec les "Bernie Bros", une véritable brigade de fanatiques connue pour ouvrir le feu sur quiconque ose critiquer leur leader et son mouvement avec un défoulement de bile qui semble illimité et une incapacité sociopathique à éprouver de l'empathie de base.

De plus, aux États-Unis, nous avons vu récemment, un groupe de gens avec de gros fusils et armés jusqu’aux dents, sans masques et sans respect de la distanciation sociale se rebeller contre les politiques du confinement. La grande majorité du parti républicain soutient cependant ces mesures, le CL2P estime qu'il y a de la sorte des groupuscules extrémistes dans tous les mouvements qui ont leur propre agenda ...

Il ne s'agit donc pas de défendre le Pr. Kamto, mais de se demander dans quelle mesure ces dirigeants politiques contrôlent réellement leurs troupes?

En effet, il est extrêmement difficile, en dehors des régimes totalitaires et des formations dérivant de leurs mouvements, d'avoir un contrôle total sur les actions des sympathisants et même des membres ... Parce qu'il ne suffit pas de payer sa cotisation en étant adhérent pour être militant d'un partie, soucieux de son image et des valeurs qu'il promeut. C'est aussi pourquoi une formation interne est souvent dispensée aux militants. Mais comment pouvez-vous les étendre à des personnes qui prétendent être avec vous sans être soumises à la discipline de votre formation?



Il est également vrai que le contexte totalitaire camerounais rend ce contrôle illusoire; en partie parce qu'un certain nombre de tontons macoutes travaillant pour le régime infiltrent les réseaux sociaux avec des pseudonymes à consonance bamiléké pour répandre cette haine tribale... Nous en payons le prix tous les jours ... Ils ne manquent pas une occasion d'injecter leur venin ... C'est aussi la triste réalité… À l’évidence le MRC ne peut s'en dissocier que lorsque les auteurs sont clairement identifiés.

Le CL2P comprend également que les fanatiques des deux côtés obéissent à peine pour ne pas dire en aucune manière à la logique et à la rationalité. En effet, la logique et la raison semblent avoir peu de place dans la politique camerounaise.

Nous comprenons qu'en politique, tout ce qui compte c'est le pouvoir et pour beaucoup la fin justifie les moyens comme le régime de Yaoundé nous l’a démontré au cours des quatre dernières décennies. Cependant, nous devons tous nous abstenir d’être autodestructeurs et comprendre les implications morales de nos actions et montrer une capacité à équilibrer les contradictions entre désir, ambition et professionnalisme.

Dans un pays aussi divers que le Cameroun, la réalité est que seules les personnes capables de créer des opportunités pour assembler des alliés solides et construire une véritable coalition peuvent véritablement gagner un vote démocratique. Il n'y a pas et n’y aura plus d'autre moyen de le contourner.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter