Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 23Article 582352

General News of Tuesday, 23 March 2021

Source: focusmedia-afrique.net

Cameroun : questionnements sans fin autour de la sécurité routière

C’est l’objet d’un atelier de formation des élus de la nation, membres du réseau Legis securoute.

L’artiste musicien Black Rogers dans une de sa célèbre chanson disait « la route ne tue pas mais c’est nous qui tuons ». Au lieu de sensibiliser, on a l’impression que les mœurs se sont durcies. Chaque jour ou presque, on dénombre des accidents mortels sur nos routes. Après les descentes des autorités et ouvertures d’enquêtes, il est très souvent difficile, voire impossible d’établir les responsabilités. C’est pour démêler les chevaux que les députés se sont retrouvés à l’école ce lundi, 22Mars 2021 au palais des congrès de Yaoundé.

Les accidents de la route sont un fléau dont souffre le pays.

D’après le ministère des transports, chaque année, on compte 5000 accidents, 6000 blessés et 1200morts. Des chiffres qui révèlent que la situation loin d’être préoccupante est alarmante. Invité à prononcer un discours à l’ouverture des travaux, le très honorable Cavaye YEGUE DJIBRIL dira » L’insécurité routière est devenue une véritable crise dans notre pays, au même titre que la crise sanitaire et la crise sécuritaire qui sévissent en ce moment « . Habitué à combattre les crises, le pays de Paul BIYA ne saurait négliger celle-ci. Le sang a trop coulé et le moment est peut-être venu d’arrêter cette hémorragie.

Des Paroles aux actions concrètes.

Le principal orateur de ce séminaire est le secrétaire permanent du conseil national de la Route. Dans son exposé intitulé « Les intervenants et les rôles dans la sécurité routière au Cameroun » M. ESSOMBA ETOUNDI Antoine Lucien fait observer aux participants que » La sécurité routière, c’est l’affaire de tous. »

Constituée du trottoir et de la chaussée, la route reçoit plusieurs usagers. Chacun est interpellé au premier chef pour sa préservation, sa conservation, son entretien et sa viabilité. Porter le débat au niveau du parlement est un signal fort pour les adeptes du désordre.

Securite Routiere

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter