Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 10Article 596443

xxxxxxxxxxx of Monday, 10 May 2021

Source: camerounweb.com

Cameroun: près de 4 500 personnels de santé au bord du gouffre

• Une réunion a eu lieu entre le Minsanté et les partenaires sociaux du secteur de la santé sur les conditions de travail du personnel de Santé

• Il en ressort que la majorité des formations sanitaires (Fosa) ne respectent pas les textes réglementaires

• Des recommandations ont été formulées pour améliorer les conditions des personnels de santé




Rémunération faible et irrégulière, mauvaise prise en charge des personnels: tel est le sombre tableau qu'on peut dresser de la situation des personnels de santé exerçant au sein de formations sanitaires camerounaises.

Une session du suivi du dialogue social entre le ministère de la Santé publique et les partenaires sociaux du secteur de la santé s’est tenue à cet effet le 07 mai à Yaoundé, sous la présidence du ministre Manaouda Malachie.

De la restitution de la mission conjointe effectuée dans les formations sanitaires de trois régions du pays, faite par Jean Jacques Andjongo, inspecteur des Services N° 5, il ressort que la majorité des formations sanitaires (Fosa) ne respectent pas les textes réglementaires appliqués à la gestion des quotes-parts et primes, la prise en charge des personnels dans les Fosa n’est pas non plus respectée. S’agissant des effectifs, l’on note un déficit criard en ressources humaines. Il est également fait le constat d’une rémunération faible et irrégulière, quoique certains recrutements sont effectués par des instances inappropriées avec parfois des contrats à durée déterminée délivrés.

Pour ce qui est des Comités de gestion des Fosa, certains des présidents s’octroient des charges et avantages supposés être supportés par des Fosa à l’équilibre financier le plus souvent précaire.

Face à cette situation, des recommandations ont été formulées pour améliorer les conditions des personnels de santé. Parmi celles-ci, la réactivation du Comité de suivi du dialogue social minsanté-partenaires sociaux.
Au sujet du recrutement des personnels, Manaouda Malachie a souligné que des plaidoyers ont été menés au niveau de la haute hiérarchie, mais les disponibilités financières n’ont pas rendu possible l’absorption d’un grand nombre par la Fonction publique.

Enfin, le recensement des personnels précaires dans les Fosa a permis un recensement des effectifs en inadéquation avec la catégorie de l’hôpital. Le nombre total étant de 4 453 personnels en situation de précarité.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter