Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 12Article 541114

General News of Saturday, 12 September 2020

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : pas besoin d’autorisation pour une révolution populaire

L’avocat et sympathisant du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) Christian Bomo ne semble pas inquiété pas les interdictions de manifestation prononcées par le gouverneur de la région du Centre. Selon le juriste, les populations n’ont pas besoin d’autorisation pour faire une révolution populaire.

« Les révolutions populaires ne sont pas soumises aux volontés, autorisations ou aux interdictions de manifester des autorités qui, naturellement ne seront pas d'accord qu'elles aient lieu. C'est une évidence, un truisme.
À cet effet, les interdictions de manifester des autorités administratives contre les marches pacifiques, sans violences, sans casses, à mains nues annoncées n'ont aucune influence sur la dynamique révolutionnaire populaire qui est par essence un acte de resistance à l'oppression des gouvernants illégitimes.

Que ce soit au Mali, au Soudan, en Égypte, les autorités aussi avaient interdit les manifestations publiques. Mais les peuples sont sortis.
Quand le peuple est décidé à sortir, il ne demande la permission de personne et ne reçoit des ordres de personne. Car il est souverain.
La sagesse devrait plutôt pousser les autorités administratives à encadrer ces manifestions pacifiques annoncées qui auront lieu, quelque soient leurs multiples décisions d'interdiction.


Début des années 1990, les manifestations pour le multipartisme avaient été interdites. Mais le peuple a manifesté et a obtenu le multipartisme.
Les révolutionnaires sont donc bien conscients que la liberté s'arrache et ne se donne pas. Ils marcheront pacifiquement, sans violences, sans casses, à mains nues », a-t-il publié.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter