Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 02Article 570760

Health News of Tuesday, 2 February 2021

Source: Cameroon Info

Cameroun : moins de 200 cas de lépreux enregistrés

L’information a été rendue publique par le secrétaire générale du ministère de la Santé, le Pr. Louis Richard Njock, à l’occasion de la célébration de la 68ème journée mondiale de la lèpre le 31 janvier 2021.
Le Cameroun s’est joint au reste du monde pour célébrer la 68ème édition de la Journée mondiale de la lèpre le 31 janvier 2021. Pour cette édition, le thème était: «La lèpre n’est pas ce que tu penses», rapporte le quotidien nationale bilingue Cameroon Tribune paru le 1er février 2021.

Comme activités de cette journée, le Cercle des Amis du Cameroun (CERAC) a fait des dons de denrées alimentaires et de vêtements aux malades de la lèpre de l’hôpital Jamot de Yaoundé. Lors de cette cérémonie de remise des dons, les malades se sont plaints de «la stigmatisation, la marginalisation, leur rejet dans les formations sanitaires», peut-on lire.

Dans son discours de circonstance, le secrétaire général du ministère de la Santé Publique, Pr. Louis Richard Njock, représentant du ministre Manaouda Malachie a affirmé que: «grâce au traitement, et aux stratégies de lutte efficace mises en œuvre au Cameroun depuis 1985. Le nombre annuel de nouveaux cas est passé de 25031 à moins de 200 cas en fin 2020 pour un taux de détection national de huit cas pour un million d’habitants», note le journal.

«La lèpre est une maladie infectieuse qui se guérit complètement et sans séquelles si elle est détectée précocement et traitée de manière adéquate. Une détection est précoce quand la maladie est encore au stade de taches cutanées. Selon le nombre de taches, le traitement peut durer six ou douze mois. Outre cette information, le gouvernement a prescrit le traitement gratuit de la lèpre. Les médicaments contre la lèpre sont disponibles dans tous les services de santé de districts et centres de santé déclarant et prenant en charge les cas de lèpre», peut-on lire.

Mais, «une étude publiée en 2018 au Cameroun montre que, 25% des participants à l’étude sont convaincus que la lèpre est une malédiction et une punition divine. 16% pensent qu’elle est causée par du sang impur alors que 15% croient qu’elle est héréditaire. Dans cette même étude, il a été révélé que seulement 42% accepteraient de serrer la main à une personne atteinte de la lèpre, 32,6% partageraient le même plat et 28,3% permettraient à leur enfant d’épouser une personne atteinte de la lèpre», déclare le SG du MINSANTE dans les colonnes du journal.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter