Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 22Article 563789

General News of Tuesday, 22 December 2020

Source: Actu Cameroun

Cameroun : les solutions de Penda Ekoka pour lutter contre le gangstérisme d'Etat

Allié de Maurice Kamto, le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), cet économiste critique l’imbroglio autour des tests du coronavirus notamment au niveau des aéroports au Cameroun.
Vendredi dernier, dans une communication diffusée sur les antennes de la Crtv, le média d’Etat, un cadre du ministère camerounais de la Santé publique annonce que désormais les tests de Covid-19 seront payants pour les voyageurs qui transitent via les aéroports de Douala et de Yaoundé. L’information crée alors une indignation totale au niveau de la toile camerounaise.

Dans une autre sortie, sur sa page Twitter, Manaouda Malachie, le ministre de la Santé publique informe pour sa part, que sur très haute instruction du président de la République du Cameroun, ces tests Covid-19 sont gratuits. Une attitude que l’économiste Christian Penda Ekoka dénonce.

Merci de lire, sa tribune publiée ce lundi 21 décembre 2020 à cet effet.

Le crépuscule de l’homme qui devint dieu : Paul Biya dans ses rêves les plus sombres n’aurait jamais imaginé une fin de règne marquée par un tel effondrement de l’Etat. Pourtant c’est la conséquence logique d’un leadership nourri par deux mamelles : les divisions de toutes sortes, d’une part, et la corruption et l’impunité, de l’autre. Ces deux vecteurs expliquent naturellement la désinvolture du braquage des voyageurs par le Minsante, avec l’exigence farfelue des tests PCR au départ du (et l’arrivée au) Cameroun.

Le minsante sort en moins d’une heure un communiqué pour contredire l’information que ces tests sont payants, annoncée par le tam-tam de PB lui-même. Depuis quelques semaines, certains avaient été prévenus de ce qui tramait dans les coulisses, en dépit de l’opposition suscitée en interne par cette mesure. Dans un pays mu par le gangstérisme d’Etat, on ne recule devant rien. Il faut noter que les tests sont faits dans quinze laboratoires qui ont été offerts au Cameroun.

Le communiqué du minsante a mis le PM en boîte, et en réfère aux très hautes instructions d’un PR invisible, dans une mystique où l’homme-dieu qui n’est pas Dieu est canonisé avant l’heure « santo subito ». On l’implore sans avoir besoin de le voir. « Sit nomen domini benedictum » (Que le nom de Dieu soit béni). LCCLC! Si ce pays est encore dirigé, que cette arnaque soit stoppée au plus vite.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter